Norman Cousins, l'homme qui s'est soigné par le rire

Proposé par
le
dans

Norman Cousins était un journaliste atteint d'une maladie grave qui le condamnait à d'atroces souffrances. Remarquant que rire le soulageait, il regarda en boucle des films comiques, et réussit à guérir de sa maladie. Le livre qu'il publia a marqué le point de départ de recherches à grande échelle sur les endorphines, substances libérées par le cerveau sous l'effet du rire.


Commentaires préférés (3)

Ça c'est un grand pas et surtout une chance pour lui d' avoir guéri en riant mais cela doit être atroce de souffrir dans de telle condition

Posté le

unknown

(204)

Répondre

Au moins il ne sera pas mort...de rire.

Posté le

unknown

(284)

Répondre

Quand on est en santé moralement et psychologiquement, sa aide souvent lors de problèmes physique.

Posté le

unknown

(134)

Répondre


Tous les commentaires (38)

Ça c'est un grand pas et surtout une chance pour lui d' avoir guéri en riant mais cela doit être atroce de souffrir dans de telle condition

Posté le

unknown

(204)

Répondre

Au moins il ne sera pas mort...de rire.

Posté le

unknown

(284)

Répondre

Hahahhahahahahhahahahahahahhahahahahahhahahahhahahahahahahh

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Quand on est en santé moralement et psychologiquement, sa aide souvent lors de problèmes physique.

Posté le

unknown

(134)

Répondre

Pas tant que ça, les dernières études réalisées sur le traitement des cancers semblent démontrer que le moral n'a aucun influence sur la guérison (ou non ) du patient.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Parait-il qu'il faudrait rire 7 minutes par jour, ça aiderais à rester en bonne santé !!!!

Posté le

unknown

(16)

Répondre

Je n'ai qu'un mot : époustouflant !
Je connaissais l'histoire de loin, mais merci pour les précisions :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Production ou pas d'endorphine, action miracle ou pas sur certaine maladie (cancer par exemple), le rire est toujours un plus pour la santé car il dissipe le stress qui lui est nocif.

Posté le

unknown

(14)

Répondre

C'est étonnant! Mais l'état psychique du malade influe énormément sur l'évolution de sa maladie. Un exemple : lors de tests cliniques menés à l'hôpital, il y a toujours un pourcentage de patients qui guérissent de maladies très graves en ne prenant que des placebos, simplement car ils sont persuadés que ce sont de vrais médicaments!

Posté le

unknown

(31)

Répondre

Je veux bien la liste des films, je m'ennuie pendant les vacances..

Posté le

unknown

(9)

Répondre

Aurélie : faux, ils ont parfois des rémissions passagères sous placebo, mais ils ne guérissent certainement pas. Les tests avec placebo sont là avant tout pour évaluer les effets indésirables des médicaments sur les patients.
Comme dit plus haut, la bonne humeur et l'optimisme ne soignent pas, désolée, mais éloigne le stress, qui lui aggrave les symptômes et l'état de santé.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Je pense que tu confonds la première étape de test sur volontaires sains (détermination de la dose thérapeutique et effets secondaires), des étapes suivantes d'efficacité du principe actif. J'ai trouvé un lien grand public qui explique bien cela : fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tude_randomis%C3%A9e_en_double_aveugle
Une étude en double aveugle, cela signifie que ni le patient ni le médecin ne savent si le médicament donné est le principe actif à tester ou le placebo. Ce protocole, lourd à mettre en place, permet d'évaluer l'efficacité d'un traitement.

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Le rire non seulement peut jouer le rôle d' anti douleur mais il permet une meilleure durée de vie:/

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : C'est étonnant! Mais l'état psychique du malade influe énormément sur l'évolution de sa maladie. Un exemple : lors de tests cliniques menés à l'hôpital, il y a toujours un pourcentage de patients qui guérissent de maladies très graves en ne prenant que des placebos, simplement car ils sont persuadés que ce sont de vrais médicaments! Afficher tout Evidemment tu met du sucre a la place de la perf de chimio et pouf! plus de cancer, baleze l'effet placebo...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : C'et quoi comme Maladie? "pa une autre grave maladie : la spondylarthrite ankylosante. Une maladie dégénérative du tissu conjonctif qui provoque la désintégration de l?organisme et notamment de la colonne vertébrale. A un stade avancé, les douleurs extrêmes de cette maladie ne peuvent être soulagées qu?avec de la morphine."

C'etait dans les sources...

Posté le

unknown

(10)

Répondre