La préparation de la thériaque n'était pas simple

Proposé par
le
dans

La thériaque est un contrepoison datant de l'Antiquité et dont de très nombreuses variantes ont vu le jour. Certaines comptaient jusqu'à une soixantaine d'ingrédients végétaux, minéraux ou animaux, et sa préparation pouvait prendre plus d'un an et demi. Elle contenait notamment de l'opium (qui était le principal élément actif causant les effets espérés), le castoréum (sécrétion huileuse de glandes proches de l'anus du castor), ou de la poudre de vipère.

Elle ne fut supprimée du Codex français qu'à la fin du XIXe siècle.


Commentaires préférés (3)

Le polynectar requiert aussi un temps de préparation considérable et à mon avis, tout aussi indigeste...

Cf: anecdote du 13 Janvier 2013. La mithridatisation comme autre moyen de lutter contre le poisson. En ingérant de petite quantité de poisson chaque jours, le sujet endurci son corps au doses mortelles.

La légende raconte qu'il tuait plus vite que les poisons eux même ☺

Posté le

android

(166)

Répondre

a écrit : Donc la personne empoisonner devait attendre un an et demi pour être soigné... M'enfin c'est tout de même exeptionnel la complexité de cette potion Quand tu bois un vin 3 ans d'âge tu n'attend pas 3 ans au préalable avant de boire du vin ? De même pour les fromages ? Il y a des roulement, l'antidote est disponible avant bien heureusement...


Tous les commentaires (43)

Donc la personne empoisonner devait attendre un an et demi pour être soigné... M'enfin c'est tout de même exeptionnel la complexité de cette potion

Le polynectar requiert aussi un temps de préparation considérable et à mon avis, tout aussi indigeste...

Cf: anecdote du 13 Janvier 2013. La mithridatisation comme autre moyen de lutter contre le poisson. En ingérant de petite quantité de poisson chaque jours, le sujet endurci son corps au doses mortelles.

Il faut espérer que sa conservation était possible pendant de longues périodes, sinon, ça ne vaut plus trop le coup...

Posté le

android

(12)

Répondre

La légende raconte qu'il tuait plus vite que les poisons eux même ☺

Posté le

android

(166)

Répondre

C'est fou d'apprendre que dans l'Antiquité des anti-poison existaient déjà.. au vu de la difficulté de créer ces derniers ! Moi qui pensais que les antidotes étaient beaucoup plus récent ! Chapeau, JMCB !

a écrit : Donc la personne empoisonner devait attendre un an et demi pour être soigné... M'enfin c'est tout de même exeptionnel la complexité de cette potion Quand tu bois un vin 3 ans d'âge tu n'attend pas 3 ans au préalable avant de boire du vin ? De même pour les fromages ? Il y a des roulement, l'antidote est disponible avant bien heureusement...

a écrit : Quand tu bois un vin 3 ans d'âge tu n'attend pas 3 ans au préalable avant de boire du vin ? De même pour les fromages ? Il y a des roulement, l'antidote est disponible avant bien heureusement... Effectivement,j'ai mal interpréter l'anecdote mais c'est tout à fait plausible

Pour savoir que des glandes proches de l'anus du castor pourraient servir de contrepoison, il fallait déjà en vouloir !!!

Posté le

android

(59)

Répondre

Vu il y a qques jours en cours de pharmaco ^^

a écrit : Pour savoir que des glandes proches de l'anus du castor pourraient servir de contrepoison, il fallait déjà en vouloir !!! C'est vrai que l'on se dit souvent ça quand l'on est petit: "Je veux devenir goûteur de plat quand je serai plus grand !" ... C'est ce genre d'anecdotes qui te font renoncer à ta carrière! ;)

a écrit : Donc la personne empoisonner devait attendre un an et demi pour être soigné... M'enfin c'est tout de même exeptionnel la complexité de cette potion ... sinon il pouvait faire quelques stocks.

Posté le

android

(2)

Répondre

Castor oil c'est de l'huile de ricin. Mais depuis cette anecdote je réfléchirai à deux fois avant de mettre du rouge à lèvres !

a écrit : C'est vrai que l'on se dit souvent ça quand l'on est petit: "Je veux devenir goûteur de plat quand je serai plus grand !" ... C'est ce genre d'anecdotes qui te font renoncer à ta carrière! ;) Pas compris le rapport! Et dans ton premier com, dont je vois pas trop le lien avec l' anecdote non plus, je suppose que tu parles de poison et non de poisson.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Le polynectar requiert aussi un temps de préparation considérable et à mon avis, tout aussi indigeste...

Cf: anecdote du 13 Janvier 2013. La mithridatisation comme autre moyen de lutter contre le poisson. En ingérant de petite quantité de poisson chaque jours, le sujet endurci son corps au doses mortelles.
Personnellement je prend pas ma dose de mort aux rats tout les matins.. ^^'

a écrit : Pas compris le rapport! Et dans ton premier com, dont je vois pas trop le lien avec l' anecdote non plus, je suppose que tu parles de poison et non de poisson. Ahahah! Le poisson! J'ai fais deux fois la même faute sans m'en rendre compte! xD
En effet, c'était bien le poiSon ! ^^

a écrit : C'est fou d'apprendre que dans l'Antiquité des anti-poison existaient déjà.. au vu de la difficulté de créer ces derniers ! Moi qui pensais que les antidotes étaient beaucoup plus récent ! Chapeau, JMCB ! À l'epoque de l'antiquité certains peuples ont fais des découvertes scientifiques, architecturales et artistique impressionnantes quand on voit les moyens qu'ils avaient pour les découvrir.

Posté le

android

(4)

Répondre

perso je prefere mourir dans d'atroces souffrances plutot que boire de l'anus de castor :D

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

Dans la nature il faut donc trouver un castor toxico qui a bouffé une vipère et des plantes et se débattre pour lui filé un coup de langue à l'endroit voulu..

a écrit : Le polynectar requiert aussi un temps de préparation considérable et à mon avis, tout aussi indigeste...

Cf: anecdote du 13 Janvier 2013. La mithridatisation comme autre moyen de lutter contre le poisson. En ingérant de petite quantité de poisson chaque jours, le sujet endurci son corps au doses mortelles.
Je reconnais que c'est pas bon, mais essaye avec un 's' en moins : poison.

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

a écrit : La légende raconte qu'il tuait plus vite que les poisons eux même ☺ "Tout est poison rien n'est poison ce qui fait le poison c'est la dose"
Paracelse