A Paris, il y a 3 rats par habitant

Proposé par
le
dans

Paris est "peuplé" par plus de 6 millions de rats, ce qui fait 3 rats par habitant. Même s'ils sont généralement considérés comme nuisibles, ils ont un véritable rôle dans les égouts des villes : on estime qu'ils dévorent 800 tonnes de déchets organiques par jour à Paris, et sans cela, les canalisations d'eaux usées seraient en permanence bouchées.


Tous les commentaires (61)

Oui, merci Casim pour ce cours de maths ^^.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

@ gerges: il est vrai que je parle de rats domestique et non de rats d'égout. Moi aussi, j'ai était trés dégouté des rats et meme horrifié, mais aprés les avoir observé, je sais dorenavant que c'est un animal tout ce qu'il y a des plus amusant et afféctueux.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Y'en a qui pense que leur caca vaut mieux que celui des rats. ^^ Mais rassurer vous le plus grand vecteur de maladie pour l'homme, bah c'est l'homme.

Posté le

unknown

(13)

Répondre

Hm... Ca m'apprendra à faire des maths même simpliste à 4h47 du mat' haha... le pire c'est que j'ai réflechi et tout..
J'arrete les math.. ou l'alcool en soirée alors, ou internet.. ^^

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Super les rats vont dans le sens de l eco système heureusement qu il font ce poids, ils règneraient sur le monde

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Encore une fois, les gens confondent vecteur de la maladie et maladie en elle même.. L'homme est le plus gros réservoir naturel de beaucoup de maladies, c'est pas pour ça que l'on cesse de le côtoyer, ou qu'il est sale.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

De plus, pour aller plus loin, sachez que si le rongeur est le réservoir naturel de yersinia pestis, l'agent de la peste, ce ne sont pas eux qui nous contaminent, mais les piqures de puces. Une fois un malade atteint, l'épidémie se transmet par voie aérienne inter-humaine.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Moi je prefere les rats par aport a la racaille

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Effectivement, comme dit un peu plus haut, ce ne sont pas les rats eux-mêmes, mais bien leurs puces qui peuvent potentiellement transmettre la peste a l'homme ( merci Fred Vargas!)... Il reste néanmoins assez insalubre de côtoyer des rats d'égouts! Les rats domestiques sont quant à eux très mignons, très sociables, mais parfaitement nuisibles aux draps, couvertures, couvre-lits et autres câbles en tout genre!!!

Posté le

unknown

(10)

Répondre

a écrit : Moi je prefere les rats par aport a la racaille Ce commentaire est vraiment "border line" et mérite presque la censure...

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : Les rats souffrent d'une mauvaise image mais c'est un animal trés sociable, tendre et intelligent. De plus ils sont trés propre car ils font leurs toilette au moins 8 fois par jour. Donc je ne voi pa se kil y a de mal à cotoyer des rats +1

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Oui les rats apportent leur grain à l'écosystème. Les rats en eux même ne sont pas dangereux mais c'est leur résistance à certaines maladies que l'être humain lui ne supporte pas qui ont fait d'eux des grands monstres. Tous les animaux ont leur rôle. Celui du moustique à un rôle que je n'arrive pas à comprendre, même en essayant de la voire sous tous les angles mais bon ce n'est pas le sujet :)

Posté le

unknown

(9)

Répondre

Je ne suis pas d'accord : 3 rats par habitants avec 6 millions de rats : ça fait 2 millions d'habitants a Paris. Or c'est faux : j'ai vu en cours d'histoire-géo que la population de Paris etaient d'environ 10 millions !!! (désolé d'etre si sur de moi...)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est pas pour ça que je dirait vive les rats ! Loin de là !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Pitchos il y a bien 2millions d'habitant a Paris mais 10millions en région parisienne ;)

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : Pitchos il y a bien 2millions d'habitant a Paris mais 10millions en région parisienne ;) Merci du renseignement JMCMB ^^

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Merci splinter! Sans toi tout serait différent!

Posté le

iphone

(3)

Répondre