La Joconde est atteinte de jaunisse

Proposé par
le
dans

La Joconde ne possède plus aujourd'hui ses couleurs d'origine, qui sont devenues jaunâtres avec l'effet du temps. A l'aide d'une caméra spectrale à haute définition, on a pu répertorier en 2004 ses couleurs d'origine. A partir de cette étude, un éclairage spécial du tableau a été réalisé au Louvre afin de compenser cette jaunisse et se rapprocher au maximum des couleurs d'origine. Cet éclairage varie dans la journée pour s'adapter à la luminosité de la salle d'exposition.


Commentaires préférés (3)

Quelque soit ses couleurs, ce tableau restera un chef - d'oeuvre :)

Posté le

android

(162)

Répondre

De nombreux tableaux sont touchés par ce phénomène notamment ceux de Van Gogh,
en effet des scientifiques ont identifié la réaction chimique complexe, responsable de la dégradation des tableaux emblématiques de Vincent Van Gogh et d'autres artistes de la fin du 19ème siècle. Pour la première fois, ils ont mis en évidence dans le jaune de chrome, un pigment utilisé par les peintres de cette époque, une réduction du chrome à l'origine de l'assombrissement des couleurs des toiles de Van Gogh. Même si l'assombrissement du jaune de chrome était un phénomène connu, on ignorait encore le processus chimique exact impliqué dans cette altération. Les rayons UV seraient en grande partie responsables de cette dégradation.


Tous les commentaires (53)

Quelque soit ses couleurs, ce tableau restera un chef - d'oeuvre :)

Posté le

android

(162)

Répondre

Aurait il une lumière existante pour conserver ce chef d'œuvre? Parce que le vrai problème est sa conservation! Sinon elle aura tellement la jaunisse qu'elle ne sera plus visible du tout avec le temps!

Si Léonard voyait sa Joconde avoir la jaunisse il serait vert..

Niveau éclairage ils ont déjà les milliers de mitraillages intempestifs des appareils photo chinois...

Il n'existe pas des techniques de restauration ? Parce que la lumière c'est bien, mais ça n'empêche pas la dégradation.

De nombreux tableaux sont touchés par ce phénomène notamment ceux de Van Gogh,
en effet des scientifiques ont identifié la réaction chimique complexe, responsable de la dégradation des tableaux emblématiques de Vincent Van Gogh et d'autres artistes de la fin du 19ème siècle. Pour la première fois, ils ont mis en évidence dans le jaune de chrome, un pigment utilisé par les peintres de cette époque, une réduction du chrome à l'origine de l'assombrissement des couleurs des toiles de Van Gogh. Même si l'assombrissement du jaune de chrome était un phénomène connu, on ignorait encore le processus chimique exact impliqué dans cette altération. Les rayons UV seraient en grande partie responsables de cette dégradation.

C'est comme le "radeau de la méduse" de Géricault, peint avec une des premières peintures en tube qui contenait du bitume de Judée noircissant à la lumière. Le tableau est condamné à s'assombrir de plus en plus, jusqu'à devenir uniformément noir...

a écrit : Niveau éclairage ils ont déjà les milliers de mitraillages intempestifs des appareils photo chinois... J'ai un doute sur l'autorisation de photographier la Joconde...

Est ce qu'on est sur que c'est l'original qui est exposé au moins ?

Posté le

windowsphone

(10)

Répondre

a écrit : J'ai un doute sur l'autorisation de photographier la Joconde... C'est que tu n'es jamais allé au Louvre. Parce-que la pauvre, avec cette masse de gens agglutinée autour d'elle en train de la prendre en photo sous toutes les coutures. Elle se prends des flash à longueur de journée c'est pire que Lady Di

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Est ce qu'on est sur que c'est l'original qui est exposé au moins ? Non, l'original se trouve dans la réserve du musée du Louvre, c'est une reproduction qui est exposée

a écrit : C'est que tu n'es jamais allé au Louvre. Parce-que la pauvre, avec cette masse de gens agglutinée autour d'elle en train de la prendre en photo sous toutes les coutures. Elle se prends des flash à longueur de journée c'est pire que Lady Di Et à côté de ça on a pas le droit de photographier dans certaines grottes naturelles??!! Non effectivement j'ai jamais été au Louvre, donc merci pour l'info :)

a écrit : C'est comme le "radeau de la méduse" de Géricault, peint avec une des premières peintures en tube qui contenait du bitume de Judée noircissant à la lumière. Le tableau est condamné à s'assombrir de plus en plus, jusqu'à devenir uniformément noir... On dirait la fin de film la plus longue de l'histoire, vous savez avec les fondus avant le "the end"

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Quelque soit ses couleurs, ce tableau restera un chef - d'oeuvre :) Tout est relatif...
Perso la première fois que je l'ai vu, la première chose qui m'a surpris est sa taille : il est tout petit ! Et pour mes yeux désintéressés de l'art, ce tableau n'est rien d'autre qu'une femme qui pose... Après je manque peut être tout simplement d'esprit critique

a écrit : Tout est relatif...
Perso la première fois que je l'ai vu, la première chose qui m'a surpris est sa taille : il est tout petit ! Et pour mes yeux désintéressés de l'art, ce tableau n'est rien d'autre qu'une femme qui pose... Après je manque peut être tout simplement d'esprit critique
Enfin c'est quand même plus beau que les tableaux d'aujourd'hui: 3 rectangles sur un fond blanc et adjugé vendu 10 millions d'euros.

Posté le

android

(13)

Répondre

Elle a sûrement attraper la jaunisse..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est comme le "radeau de la méduse" de Géricault, peint avec une des premières peintures en tube qui contenait du bitume de Judée noircissant à la lumière. Le tableau est condamné à s'assombrir de plus en plus, jusqu'à devenir uniformément noir... C'est un peu le snapchat version d'époque en fait...

a écrit : J'ai un doute sur l'autorisation de photographier la Joconde... au Louvre, c'est infernal et catastrophique !
les touristes chinois en particulier sont sans gêne , j'imagine que on leur a jamais expliqué que les flash dégradent la peinture , ou bien ils se moquent des dégâts
j'ais vu une visiteuse arrêté un chinois qui, le nez sur une toile très célèbre de tout petit format allait prendre une photo avec flash
essayant de lui faire comprendre qu'il ne fallait pas et la tète d'ahuri du touriste chinois qui semblait pas comprendre se qu'on lui voulait
si le Louvre faisait le nécessaire auprès des visiteurs en général et asiatique s en particuliers ses dégradations disparaîtraient