La "femme la plus laide au monde" fut un objet de cirque

Proposé par
le

Julia Pastrana fut une femme mexicaine du XIXe siècle, considérée comme étant la plus laide du monde, au point de tourner dans les cirques d'Amérique du Nord. Son physique était dû à deux maladies, l'hypertrichose généralisée, qui lui donnait une forte pilosité au visage, et une hyperplasie gingivale qui gonflait ses lèvres et avançait sa mâchoire. Elle est morte jeune, mais continua d'être un spectacle, son corps embaumé continuant d'être exposé.

Elle a été ramenée au Mexique en 2013 pour y être enterrée.


Commentaires préférés (3)

Lu dans la première source : "son mari et impresario la décrit comme ”le chaînon entre l’homme et l’orang-outan”."
C'est absolument immonde de traiter les gens comme ça, surtout lorsqu'il s'agit de sa propre femme...

Edit : leur enfant a subi le même sort...également atteint et exhibé comme un animal, il a été embaumé par un taxidermiste... o_o

a écrit : Lu dans la première source : "son mari et impresario la décrit comme ”le chaînon entre l’homme et l’orang-outan”."
C'est absolument immonde de traiter les gens comme ça, surtout lorsqu'il s'agit de sa propre femme...

Edit : leur enfant a subi le même sort...également atteint
et exhibé comme un animal, il a été embaumé par un taxidermiste... o_o Afficher tout
On raconte aussi qu'après sa mort, son mari, trouva en Allemagne une autre femme présentant une certaine ressemblance avec Julia Pastrana, il l'épousa et l'inclut elle aussi dans son spectacle où il prétendait qu'il s'agissait de Zenora Pastrana, la sœur de la morte. Par la suite, le mari tomba dans la folie et fut interné dans un hospice de Russie.


Tous les commentaires (116)

Sympa pour le respect des morts...

Posté le

android

(74)

Répondre

Il en faut pour tous les goûts

Aujourd'hui on a pas le droit de juger quelqu'un par son physique, homme ou femme. Mais qu'est-ce qu'on se fend la poire a comparer le tour de fesse des femmes quand elle marche devant nous.

Lu dans la première source : "son mari et impresario la décrit comme ”le chaînon entre l’homme et l’orang-outan”."
C'est absolument immonde de traiter les gens comme ça, surtout lorsqu'il s'agit de sa propre femme...

Edit : leur enfant a subi le même sort...également atteint et exhibé comme un animal, il a été embaumé par un taxidermiste... o_o

a écrit : Lu dans la première source : "son mari et impresario la décrit comme ”le chaînon entre l’homme et l’orang-outan”."
C'est absolument immonde de traiter les gens comme ça, surtout lorsqu'il s'agit de sa propre femme...

Edit : leur enfant a subi le même sort...également atteint
et exhibé comme un animal, il a été embaumé par un taxidermiste... o_o Afficher tout
On raconte aussi qu'après sa mort, son mari, trouva en Allemagne une autre femme présentant une certaine ressemblance avec Julia Pastrana, il l'épousa et l'inclut elle aussi dans son spectacle où il prétendait qu'il s'agissait de Zenora Pastrana, la sœur de la morte. Par la suite, le mari tomba dans la folie et fut interné dans un hospice de Russie.

Je connais des gens 100 fois plus laide qu'elle!
Elle se rendait compte qu'elle était sujet de moquerie de tout le monde?

Il en est de même pour la plus belle, exposée partout, vue dans tout les magazines. Mais juste certainement mieux payée..

Posté le

android

(92)

Répondre

Ça me fait doucement rigoler les gens qui se disent outrés d'entendre de tels traitements et comportements racistes. Ouvrez les yeux! Quand au XXIe siècle on voit encore autant de pensées et d'actes racistes (tout récemment Mme Taubira en a fait les frais), qui peut s'étonner de cette anecdote datant du XIXe?

À cette époque tous les cirques même en France, faisaient leur "chou gras" en exhibant toutes sortes de curiosités voire monstruosités de la nature (Hommes ou animaux).
La "femme à barbe" et "l'homme canon"étaient des musts et déplaçaient les foules.

www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=892

Bienvenue dans la galerie des monstres.

Sauf que les "monstres" ne sont pas ceux qui sont exposés, mais ceux qui les exposent.

Posté le

android

(143)

Répondre

C'est un type de femme comme les autres xD
Chacun son truc

a écrit : Ça me fait doucement rigoler les gens qui se disent outrés d'entendre de tels traitements et comportements racistes. Ouvrez les yeux! Quand au XXIe siècle on voit encore autant de pensées et d'actes racistes (tout récemment Mme Taubira en a fait les frais), qui peut s'étonner de cette anecdote datant du XIXe? Il n'y a pas de racisme là, on parle de son physique.
Son corps n'a été rendu qu'en 2013, c'est effarant quand même!!

Posté le

android

(48)

Répondre

Les plus moches sont rembourrés par un taxidermiste , les plus """beaux""" par un chirurgien esthétique

Et dire que certains ose se moquer de Taubira... Lol

a écrit : Je connais des gens 100 fois plus laide qu'elle!
Elle se rendait compte qu'elle était sujet de moquerie de tout le monde?
Non non t'inquiète, en plus d'être laide elle appréciait les jets de cacahuètes et les hués a travers les barreaux de sa cage.. Ce qui faut pas entendre..

a écrit : Ça me fait doucement rigoler les gens qui se disent outrés d'entendre de tels traitements et comportements racistes. Ouvrez les yeux! Quand au XXIe siècle on voit encore autant de pensées et d'actes racistes (tout récemment Mme Taubira en a fait les frais), qui peut s'étonner de cette anecdote datant du XIXe? Personne n'a parlé de racisme. Il s'agit d'un traitement dégradant centré sur le physique. Point. Les faux-débats politiques n'ont rien à faire là.

Mais c'est horrible de traiter des gens ainsi !!! Même pour elle comment a t elle pu accepter d'être dans un cirque ?? La pauvre ...

a écrit : Mais c'est horrible de traiter des gens ainsi !!! Même pour elle comment a t elle pu accepter d'être dans un cirque ?? La pauvre ... Ça lui a permis de vivre correctement de sa différence, elle devait avoir le choix, ce n'était pas une esclave (de son mari peut-être car apparemment, il a profité de la situation).