La pieuvre est une invention de Victor Hugo

Proposé par
Invité
le

Le mot "pieuvre" est un néologisme introduit dans la langue française par Victor Hugo. En effet, dans son livre "Les travailleurs de la mer", il employa ce mot d'origine anglo-normande, utilisé par les pêcheurs de l'île de Guernesey, afin de désigner le poulpe monstrueux apparaissant dans ce roman.


Commentaires préférés (3)

Quelqu'un connaît les vrais différences entre un poulpe, une pieuvre et un calamar ?

Posté le

android

(184)

Répondre

Pieuvre :seule l'orthographe permet de distinguer une pieuvre d'un poulpe

Quel animal impressionnant ! 3 cœurs, sang bleu, neurones dans les tentacules et les deux parents meurent après la reproduction (Cf plusieurs anecdotes sur le site).


Tous les commentaires (45)

Quelqu'un connaît les vrais différences entre un poulpe, une pieuvre et un calamar ?

Posté le

android

(184)

Répondre

Et pourtant maintenant on fait une différence entre un poulpe et une pieuvre.

Pieuvre :seule l'orthographe permet de distinguer une pieuvre d'un poulpe

Je rapprocherai le calamar de la seiche, et comme l'a dit Norton, la pieuvre et le poulpe bien qu'ils soient tous de la même famille, après, c'est une question de taille!
Au palais de la découverte, à Paris, j'ai vu une expérience avec une pieuvre dans un aquarium qui pouvait passer dans un trou 10 fois plus petit qu'elle! (c'était pour expliquer, surtout aux enfants, que l'animal est un mollusque donc invertébré)
Je pense en plus que ce sont des animaux extrêmement intelligents.

En même temps, une grande partie des mots de la langue française ont un jour été des néologismes. Mais anecdote marrante sur l'arrivée de ce mot dans la langue française. Faut être un auteur sacrément populaire pour utiliser un mot dans un de ses ouvrages et le voir peupler la langue française! Oui bon c'est Victor Hugo aussi!

Quel animal impressionnant ! 3 cœurs, sang bleu, neurones dans les tentacules et les deux parents meurent après la reproduction (Cf plusieurs anecdotes sur le site).

Je ne sais pas vous, mais le mot pieuvre m'effraye bien plus que poulpe.

Posté le

android

(40)

Répondre

Cela me fait penser aussi à celui qui a donner le nom renard au renard ( Cf : une anecdote ici même ). Je trouve ça hallucinant quand même à quel points ils avaient de l'influence dans la langue française pour donner à un mot qui n'existait pas ( ou presque ) une telle importance.

a écrit : En même temps, une grande partie des mots de la langue française ont un jour été des néologismes. Mais anecdote marrante sur l'arrivée de ce mot dans la langue française. Faut être un auteur sacrément populaire pour utiliser un mot dans un de ses ouvrages et le voir peupler la langue française! Oui bon c'est Victor Hugo aussi! Afficher tout Ça dépend si on est créationiste ou évolutioniste ;), toujours est il, ça date pas d'hier, les origines des mots se perdent dans la nuit des temps.
Des néologismes surgissent régulièrement et pas toujours de personnes célèbres. Ils sont créés à partir d'éléments existants (racine, suffixe, préfixe...), comme ici "pieuvre" du latin polypus, du grec podos (pied), poulpe venant du latin polypus ; avant de devenir "pieuvre" avec Hugo, c'était puerve chez les normands.

Posté le

android

(14)

Répondre

Le calamar à une forme allongée tandis que le poulpe et la pieuvre sont arrondies. Entre ces deux derniers qui sont pratiquement la même chose, la pieuvre est plus grande d'où son utilisation dans les romans en tant que monstre (pirates des Caraïbes) ou personnage négatif dans les dessin animés (la petite sirène)

a écrit : Cela me fait penser aussi à celui qui a donner le nom renard au renard ( Cf : une anecdote ici même ). Je trouve ça hallucinant quand même à quel points ils avaient de l'influence dans la langue française pour donner à un mot qui n'existait pas ( ou presque ) une telle importance. Le goupil je crois ;)

Posté le

android

(11)

Répondre

Pievre=poulpe
Le calamar est plus allongé

a écrit : Pievre=poulpe
Le calamar est plus allongé
Dans ces cas là, il y a aussi les encornets qui ne sont ni plus ni moins que des seiches ou des calmars (calamars)!

a écrit : Quel animal impressionnant ! 3 cœurs, sang bleu, neurones dans les tentacules et les deux parents meurent après la reproduction (Cf plusieurs anecdotes sur le site). La pieuvre a également la capacité de pouvoir se camoufler en imitant les formes ( serpent de mer , algues ... ) et de changer de couleur selon son humeur.

Posté le

android

(14)

Répondre

Bestiole succulente en salade... faire cuire avec des bouchons de liege pour attendrir la chair, laisser refroidir,decouper en petit morceaux,ail,cebettes,vinaigrette...un regal !!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Quel animal impressionnant ! 3 cœurs, sang bleu, neurones dans les tentacules et les deux parents meurent après la reproduction (Cf plusieurs anecdotes sur le site). D'ailleurs, les scientifiques pensent que dans plusieurs centaines de milliers d'années d'évolution, les pieuvres pourraient être l'espèce dominante sur Terre.

Posté le

android

(9)

Répondre

Neologisme ? Pour un mot créé il y a plus d une centaine d annee ?

Posté le

android

(0)

Répondre

ce n'est plus tellement un néologisme s'il a été introduit par Victor Hugo.
Tous les mots de la langue française (et de n'importe quelle langue d'ailleurs) ont un jour été des néologismes...

a écrit : Pieuvre :seule l'orthographe permet de distinguer une pieuvre d'un poulpe T'as une pieuvre de ce que tu avances ? :)

a écrit : Cela me fait penser aussi à celui qui a donner le nom renard au renard ( Cf : une anecdote ici même ). Je trouve ça hallucinant quand même à quel points ils avaient de l'influence dans la langue française pour donner à un mot qui n'existait pas ( ou presque ) une telle importance. Ça marche avec le lombric, aussi !