Si vous faites des blagues vaseuses, vous êtes peut-être atteint d'un syndrome

Proposé par
le
dans

Le syndrome Witzelsucht entraine chez la personne qui en souffre une nécessité de faire des blagues "vaseuses" à longueur de journée sans percevoir l'agacement de son entourage. Les personnes atteintes de cette pathologie deviennent aussi insensibles a toute autre forme d'humour. Elle serait due à un accident cérébral.

Un autres des symptômes gênant de cette pathologie est une hypersexualité.


Tous les commentaires (101)

Je me demande si, scientifiquement, cette pathologie se caractérise uniquement par ce besoin compulsif de plaisanter. Ce besoin ne serait il pas l'expression d'une affection plus "générique" ?
En d'autres termes, ça fait bizarre de penser qu'une telle personne est malade juste parce qu'humoristiquement parlant il est "lourdingue"

Posté le

android

(0)

Répondre

Sébastien patoche aurait écrit "quand il pète il trou son slip" en hommage a cyril hannouna, gravement atteint de ce syndrome. Une pensée pour eux. Et pour ceux qui sont réellement victime de se syndrome ... On se donne rendez vous quelque part ?

a écrit : Je me demande si, scientifiquement, cette pathologie se caractérise uniquement par ce besoin compulsif de plaisanter. Ce besoin ne serait il pas l'expression d'une affection plus "générique" ?
En d'autres termes, ça fait bizarre de penser qu'une telle personne est malade juste parce
qu'humoristiquement parlant il est "lourdingue" Afficher tout
Cette pathologie découle médicalement d'une lésion au cerveau ( AVC, trauma crânien, tumeur, hypoxie, hydrocéphalie,...) qui touche le lobe frontal. Ce lobe là est le centre décisionnel et celui de la personnalité. Lors d'une blessure à cet endroit peuvent se déclarer des troubles du comportement, un changement de caractère (souvent les traits les plus forts s'accentuent, les plus faibles disparaissent), incapacité de discernement (qui intervient pour savoir s'arrêter quand tout le monde te demande d'arrêter de blaguer), perte de mémoire de travail, des fonctions exécutives, aphasie, disparition de filtres sociaux, desinhibition ( sans même parler de sexualité)
Ce syndrome est très certainement couplé d'un ou plusieurs troubles cités précédemment.
C'est son défaut de discernement qui le handicape, pas les blagues en elles-mêmes.

a écrit : De nombreux lecteurs de Se Coucher Moins Bête semblent en être atteints (je parle des blagues vaseuses, pas de l'hypersexualité, je n'en sais rien ça) :D J'aurais pas mieux dit et ça a été ma première pensée à la lecture de cette anecdote sans avoir lu aucun commentaire ! Arf ! :-)

a écrit : Cette pathologie découle médicalement d'une lésion au cerveau ( AVC, trauma crânien, tumeur, hypoxie, hydrocéphalie,...) qui touche le lobe frontal. Ce lobe là est le centre décisionnel et celui de la personnalité. Lors d'une blessure à cet endroit peuvent se déclarer des troubles du comportement, un changement de caractère (souvent les traits les plus forts s'accentuent, les plus faibles disparaissent), incapacité de discernement (qui intervient pour savoir s'arrêter quand tout le monde te demande d'arrêter de blaguer), perte de mémoire de travail, des fonctions exécutives, aphasie, disparition de filtres sociaux, desinhibition ( sans même parler de sexualité)
Ce syndrome est très certainement couplé d'un ou plusieurs troubles cités précédemment.
C'est son défaut de discernement qui le handicape, pas les blagues en elles-mêmes.
Afficher tout
Je suppose que c'est sourcé ; c'est en tous cas plus complet - et plus sérieux - présenté ainsi, et ça rejoint mes interrogations sur la nature de cette pathologie abusivement caractérisée par "une nécessité a faire des blagues vaseuses".

Posté le

android

(4)

Répondre

Ça doit être pas mal de calmer un gros relou qui te drague en rue, en lui demandant si il a ce symptôme

Posté le

android

(2)

Répondre

Mince ils on trouver un nom a ma pathologie mes potes appelais ça tous simplement un humour pourris en mode Chacal

a écrit : Bigard doit être très atteint ...doublé de coprolalie (de copro : excrément et de lalie : parler) : trouble non moins étonnant consistant à employer d'une manière systématique un langage grossier et ordurier.

Posté le

android

(4)

Répondre

Souvent ce sont les parents ou gds oncles qui font tout le TPS des blagues pourris avec jeux de mots tirés par cheveux ... Moi c'était le père d'une copine. Avec le recul ça corresponds a la 50aine donc peut être des micro AVC?:))

La question que je me pose c'est: comment le docteur annonce à son patient qu'il est atteint de ce syndrome? -Après de nombreux tests je dois vous dire que vous devez allez molo sur le sexe et arrêter les blagues. -ha ha ha! Vous êtes drôle docteur. Vous êtes drôle!!

a écrit : Je suppose que c'est sourcé ; c'est en tous cas plus complet - et plus sérieux - présenté ainsi, et ça rejoint mes interrogations sur la nature de cette pathologie abusivement caractérisée par "une nécessité a faire des blagues vaseuses". J'avoue avoir appris sur le tas, au contact des cérébrolésés, et grâce à des formations auprès de neurologues et de neuropsy.
Apparemment, l'anecdote fait état d'un trouble bien précis, provoqué par un AVC dans une région cérébrale très restreinte. Je ne connais pas de personnes atteintes spécifiquement de ce syndrome, les quelques uns qui souffrent de ce trouble ont eu des trauma très graves impliquant d'autres séquelles.
Comme source je n'ai trouvé que ce mémoire, qui fait vaguement référence à une logorrhée incontrôlable en page 15 mais qui explique pas trop mal, bien que rapidement, ce que sont les séquelles d'un TC: duhandicap.free.fr/pdf/le-handicap-invisible.pdf

a écrit : De nombreux lecteurs de Se Coucher Moins Bête semblent en être atteints (je parle des blagues vaseuses, pas de l'hypersexualité, je n'en sais rien ça) :D Critiquer ses lecteurs !! Bravo

Posté le

android

(0)

Répondre

Witzelsucht viens de l'allemand ,witze ce sont des blagues et sucht = accro

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : J'avoue avoir appris sur le tas, au contact des cérébrolésés, et grâce à des formations auprès de neurologues et de neuropsy.
Apparemment, l'anecdote fait état d'un trouble bien précis, provoqué par un AVC dans une région cérébrale très restreinte. Je ne connais pas de personnes atteintes spécifiq
uement de ce syndrome, les quelques uns qui souffrent de ce trouble ont eu des trauma très graves impliquant d'autres séquelles.
Comme source je n'ai trouvé que ce mémoire, qui fait vaguement référence à une logorrhée incontrôlable en page 15 mais qui explique pas trop mal, bien que rapidement, ce que sont les séquelles d'un TC: duhandicap.free.fr/pdf/le-handicap-invisible.pdf
Afficher tout
C'est définitivement un symptôme plutôt rare ; avec si peu de sources (en français) qui misent plus sur son côté sensationnel.
A mon avis, celui qui aurait subit un traumatisme crânien (un coup sur la partie droite de la tête selon la source gurumed) aurait plus de chance de manifester d'autres symptôme que celui-là, des conséquences beaucoup moins marrantes

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : De nombreux lecteurs de Se Coucher Moins Bête semblent en être atteints (je parle des blagues vaseuses, pas de l'hypersexualité, je n'en sais rien ça) :D Commentaire ecrit le 28 pour une anecdote parue le 29 c'est louche...

Posté le

android

(5)

Répondre

Donc peut-être que mon coloc n'est pas un gros con mais tout simplement malade ! *_*

On dirait que les politiciens en sont atteints...

On connaît tous un mec attend de cette maladie ... ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

Y a-t-il un test de dépistage (autre que la baffe...) ?

Posté le

android

(0)

Répondre