Sous les jardins de l'Elysée, le feu nucléaire

Proposé par
le

Le PC Jupiter est un poste de commandement situé sous les jardins du palais de l'Élysée. Il s'agit d'un abri antiaérien qui est le centre névralgique de la puissance nucléaire française : c'est d'ici que le Président de la République peut commander la force nucléaire grâce aux codes reçus du Président précédent.


Commentaires préférés (3)

Le fameux bouton rouge ;), ça me rappel le film Ali G.

Posté le

android

(172)

Répondre

Encore faut-il qu'il n'oublie pas les codes nucléaires dans la poche de sa veste, comme ça a été le cas pour Mitterrand... (il y a d'ailleurs une anecdote à ce sujet)

Posté le

iphone

(303)

Répondre

A ceux qui se posent la question : évidemment, ce n'est pas juste en pressant un bouton que POUF les missiles partent, sinon ils partiraient d'où, pour aller où ?
En fait, dans la procédure francaise, suite à une attaque ou menace imminente, l'Armée demande l'accord au Président et lui propose une liste d'objectifs. S'il accepte l'usage du feu nucléaire, les militaires s'occupent des détails comme le vecteur (selon l'objectif, ca sera un missile sol-sol, air-sol ou mer-sol), la charge en question, etc., mais au moment fatidique les deux protagonistes devront appuyer sur le bouton, le Président à partir du PC Jupiter dont il est question dans l'anecdote, et le militaire en question (le commandant du sous-marin, de la base de missiles, etc.), ceci afin de laisser la décision finale au Président.
Voilà voilà, faites de beaux rêves apocalyptiques...

Posté le

iphone

(312)

Répondre


Tous les commentaires (100)

Le fameux bouton rouge ;), ça me rappel le film Ali G.

Posté le

android

(172)

Répondre

je trouve ça plutot flippant moi ^^ un seul homme avec une telle puissance entre les mains... ça laisse songeur

Posté le

android

(4)

Répondre

Encore faut-il qu'il n'oublie pas les codes nucléaires dans la poche de sa veste, comme ça a été le cas pour Mitterrand... (il y a d'ailleurs une anecdote à ce sujet)

Posté le

iphone

(303)

Répondre

C'est symbolique je pense cette affaire et c'est pas en appuyant sur un simple bouton que les missiles seront lancés !

Posté le

iphone

(35)

Répondre

En éspérant qu'aucun président y es recours

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : C'est symbolique je pense cette affaire et c'est pas en appuyant sur un simple bouton que les missiles seront lancés ! Bien heureusement dieu merci sinon on en serait a la 8eme guerre mondiale depuis le temps, puis on dit le president mais il doit consulter un paquet de gens et autre "ministre" avant de prendre tels décision.

Posté le

android

(29)

Répondre

Cependant le président peut engager les forces nucléaires dans n'importe quel lieu où il se trouve : en effet il est suivi dans tous ses déplacements par un aide de camp portant une mallette (dans la quelle se trouvent des moyens de transmissions protégés vers les forces nucléaires, et aussi sûrement une sorte de manuel détaillant les diverses procédures pour engager ces forces.)

Posté le

website

(41)

Répondre

a écrit : je trouve ça plutot flippant moi ^^ un seul homme avec une telle puissance entre les mains... ça laisse songeur C'est lui qui décide s'il faut ou non envoyé la bombe. Il devient donc le seul responsable du sort des français et de toutes les conséquences qui s'en suivront.

PS : François Mitterrand qui, après sa victoire de 1981, lors de la passation de pouvoir, Valéry Giscard d’Estaing lui remet une petite plaque avec le code nucléaire. François Mitterrand la range dans sa poche de costume. Costume qu’il enverra le soir même chez le teinturier... avec le code nucléaire toujours à l'intérieur. S’en rendant compte le lendemain matin, il fait récupérer son costume en catastrophe.
De même, en 2000, Bill Clinton avait perdu pendant des mois la carte digitale abritant le code.

Posté le

android

(41)

Répondre

Si un seul pays au monde tir un missile à charge nucléaire il y auras tellement de représailles que se serrât l'armagédon. Pis bon je pense pas que le "bouton rouge" lance les missiles directement, a mon avis c'est plutot une sorte de sécurité, tu peut tenter de lancer un missile mais cela ne fonctionnerat que si le président l'as autorisé en pressant le bouton

Posté le

website

(0)

Répondre

J'arrive pas a croire que l'on puisse oublier cela dans c'est poches,... je veux dire c'est pas le post-it de ta femme avec le Rdv du docteur marqué dessus !!

Posté le

android

(24)

Répondre

a écrit : En éspérant qu'aucun président y es recours Un jour il y aura une guerre nucléaire, c'est inévitable. Il ne faut pas oublier que l'Homme, qui met une majuscule qu'au nom de son espèce, demeure un animal...

Posté le

android

(44)

Répondre

A ceux qui se posent la question : évidemment, ce n'est pas juste en pressant un bouton que POUF les missiles partent, sinon ils partiraient d'où, pour aller où ?
En fait, dans la procédure francaise, suite à une attaque ou menace imminente, l'Armée demande l'accord au Président et lui propose une liste d'objectifs. S'il accepte l'usage du feu nucléaire, les militaires s'occupent des détails comme le vecteur (selon l'objectif, ca sera un missile sol-sol, air-sol ou mer-sol), la charge en question, etc., mais au moment fatidique les deux protagonistes devront appuyer sur le bouton, le Président à partir du PC Jupiter dont il est question dans l'anecdote, et le militaire en question (le commandant du sous-marin, de la base de missiles, etc.), ceci afin de laisser la décision finale au Président.
Voilà voilà, faites de beaux rêves apocalyptiques...

Posté le

iphone

(312)

Répondre

a écrit : Un jour il y aura une guerre nucléaire, c'est inévitable. Il ne faut pas oublier que l'Homme, qui met une majuscule qu'au nom de son espèce, demeure un animal... Et alors, les animaux se font souvent des guerres thermo-nucléaires ?
Raisonnement très simpliste, l'arme nucléaire a révolutionné la donne stratégique, jamais un pays ne se lancera dans une attaque nucléaire globale, ce serait signer son arrêt de mort ; je sais que des dépressifs se suicident, mais des pays, ca se saurait...

Posté le

iphone

(50)

Répondre

De toute façon l'arme nucléaire est du passer car de nos jours les menaces ne peuvent pas être anéanti avec le nucléaire. (Mise a pars le Corée du Nord aucun états ne pourrait rationnellement décidé d'une frappe nucléaire).

Posté le

android

(3)

Répondre

Maintenant qu'on a l'emplacement, ils nous manque plus que les codes :B :sournois:

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : je trouve ça plutot flippant moi ^^ un seul homme avec une telle puissance entre les mains... ça laisse songeur C'est pour sa que j'irai voter quand j'aurai peur qu'un abruti appuie sur ce boutons

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est juste au cas ou sinon c'est taverny le Pc de l'armée ou le président doit ce réfugier

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : A ceux qui se posent la question : évidemment, ce n'est pas juste en pressant un bouton que POUF les missiles partent, sinon ils partiraient d'où, pour aller où ?
En fait, dans la procédure francaise, suite à une attaque ou menace imminente, l'Armée demande l'accord au Président et lui propose
une liste d'objectifs. S'il accepte l'usage du feu nucléaire, les militaires s'occupent des détails comme le vecteur (selon l'objectif, ca sera un missile sol-sol, air-sol ou mer-sol), la charge en question, etc., mais au moment fatidique les deux protagonistes devront appuyer sur le bouton, le Président à partir du PC Jupiter dont il est question dans l'anecdote, et le militaire en question (le commandant du sous-marin, de la base de missiles, etc.), ceci afin de laisser la décision finale au Président.
Voilà voilà, faites de beaux rêves apocalyptiques...
Afficher tout
oui, mais juste une petite rectification : il n'y a plus de missiles sol sol dans la composante nucléaire française (le plateau d'albion n'existe plus). Celle-ci ne comprend plus que des missiles M 45 et M51 (sur sous-marin lanceurs d'engins) et des missiles air sol ASMP (sur Mirages 2000 et Rafales).
Et c'est largement suffisant pour remplir son rôle dissuasif...

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : C'est juste au cas ou sinon c'est taverny le Pc de l'armée ou le président doit ce réfugier À la base militaire dans une carrière gybse si grande que des bus y circulent...

Posté le

iphone

(3)

Répondre

j'espere que ce fameux pc n'utilise pas windows, il se retrouverai con avec un ecran bleu dt un petit message d'erreur ... x)

Posté le

android

(35)

Répondre