On peut être poète et inventeur d'armes de mort

Proposé par
le

Pierre Choderlos de Laclos est connu pour son chef-d'oeuvre littéraire Les Liaisons dangereuses, publié en 1782. Il l'est moins pour sa carrière militaire, qui fut pourtant également marquante, car il inventa l'ancêtre de l'obus, préconisant d'utiliser des boulets de canon creux remplis de poudre.


Commentaires préférés (3)

s'il avait su que son oeuvre donnerait lieu au film Sex Intentions en 1999 (film culte des ados de l'époque dont je faisait partie) il aurait sans doute utilisé sa création pour flinguer les studios responsables de cette "adaptation"....

Posté le

android

(74)

Répondre

Avec " Les Liaisons dangereuses " peinture saisissante d'une société qui agonise , la littérature du XVIII ème siècle brille de ses derniers feux . Rien ne semblait pourtant prédisposer Choderlos de Laclos à écrire une pareille œuvre. Entré dans l'armée vers la fin de la guerre de Sept Ans , et rapidement promu au grade d'officier d'artillerie , il connait l'existence monotone des villes de garnison . Pour tromper son ennui , il compose des vers , des contes , des livrets d'opéra avant d'entreprendre la rédaction des "Liaisons" . Commencé en 1779 l'ouvrage paraît en 1782 et connaît sur-le-champ un grand succès , essentiellement dû au scandale qu'il soulève . Laclos est alors envoyé à La Rochelle où il se marie . En réponse à une question de l' Académie de Châlons-sur-Marne , il rédige sans le publier un essai sur l'éducation des femmes dans lequel l'influence de Rousseau se fait nettement sentir, ainsi qu'une lettre sur l'éloge de Vauban , d'une grande audace . Il quitte alors l'armée et entre au service du duc d'Orléans dont il défend le parti lorsque survient la Révolution. Nommé commissaire auprès de l'armée en 1792 , il joue un rôle important dans la victoire de Valmy . Chercheur militaire ( il a construit à l'île d'Aix un fort d'un type nouveau ) , il fait des expériences qui aboutiront à l'invention de l'obus . Il est cependant jeté en prison en 1793 et n'échappe que d'extrême justesse à la guillotine . Au moment du 18 Brumaire , il rejoint les rangs des partisans de Bonaparte , qui le nomme général d'artillerie . Il meurt peu après au cours d'une mission dans le sud de l'Italie , d'une attaque de dysenterie . Si l'on veut faire du libertinage de Laclos une analyse poussée ,il faut se garder d'établir un rapprochement entre l'auteur et ses personnages d'une part et le militaire de génie d'autre part . On a conservé des lettres qu'il écrivait dans ses dernières années à sa femme et à ses enfants . Il s'y montre excellent époux et père sensible , montrant qu'il n'existait de bonheur que dans la famille .

Sources : Dictionnaires / Académie française , Auteurs de langue française , Larousse , Robert .Encyclopédies / Unlversalis , Larousse , Quillet . Revues / Service Littéraire , Quinzaine littéraire , Magazine Littéraire .

Posté le

iphone

(95)

Répondre

a écrit : Avec " Les Liaisons dangereuses " peinture saisissante d'une société qui agonise , la littérature du XVIII ème siècle brille de ses derniers feux . Rien ne semblait pourtant prédisposer Choderlos de Laclos à écrire une pareille œuvre. Entré dans l'armée vers la fin de la guerre de Sept Ans , et rapidement promu au grade d'officier d'artillerie , il connait l'existence monotone des villes de garnison . Pour tromper son ennui , il compose des vers , des contes , des livrets d'opéra avant d'entreprendre la rédaction des "Liaisons" . Commencé en 1779 l'ouvrage paraît en 1782 et connaît sur-le-champ un grand succès , essentiellement dû au scandale qu'il soulève . Laclos est alors envoyé à La Rochelle où il se marie . En réponse à une question de l' Académie de Châlons-sur-Marne , il rédige sans le publier un essai sur l'éducation des femmes dans lequel l'influence de Rousseau se fait nettement sentir, ainsi qu'une lettre sur l'éloge de Vauban , d'une grande audace . Il quitte alors l'armée et entre au service du duc d'Orléans dont il défend le parti lorsque survient la Révolution. Nommé commissaire auprès de l'armée en 1792 , il joue un rôle important dans la victoire de Valmy . Chercheur militaire ( il a construit à l'île d'Aix un fort d'un type nouveau ) , il fait des expériences qui aboutiront à l'invention de l'obus . Il est cependant jeté en prison en 1793 et n'échappe que d'extrême justesse à la guillotine . Au moment du 18 Brumaire , il rejoint les rangs des partisans de Bonaparte , qui le nomme général d'artillerie . Il meurt peu après au cours d'une mission dans le sud de l'Italie , d'une attaque de dysenterie . Si l'on veut faire du libertinage de Laclos une analyse poussée ,il faut se garder d'établir un rapprochement entre l'auteur et ses personnages d'une part et le militaire de génie d'autre part . On a conservé des lettres qu'il écrivait dans ses dernières années à sa femme et à ses enfants . Il s'y montre excellent époux et père sensible , montrant qu'il n'existait de bonheur que dans la famille .

Sources : Dictionnaires / Académie française , Auteurs de langue française , Larousse , Robert .Encyclopédies / Unlversalis , Larousse , Quillet . Revues / Service Littéraire , Quinzaine littéraire , Magazine Littéraire .
Afficher tout
Impecable c'est du commentaire comme ça que j'aime... explicite, bien écrit et utile merci.

Posté le

android

(48)

Répondre


Tous les commentaires (36)

Ma foi je ne le connaissais pour aucune de ses deux "oeuvres". Malheureusement l'homme est capable de mettre une intelligence folle au service de la destruction et j'aurais préféré le connaître uniquement pour son ouvrage. C'est quand même assez ironique de voir que les inventions en matière d'armement se retournent souvent contre le pays de l'inventeur.. ^^

Posté le

android

(0)

Répondre

s'il avait su que son oeuvre donnerait lieu au film Sex Intentions en 1999 (film culte des ados de l'époque dont je faisait partie) il aurait sans doute utilisé sa création pour flinguer les studios responsables de cette "adaptation"....

Posté le

android

(74)

Répondre

apparemment il s agissait d un homme hors du commun, il a eu une vie digne d un personnage de fiction... Il faut dire que l epoque etait particuliere, en tout cas sa biographie est relativement impressionnante.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ma foi je ne le connaissais pour aucune de ses deux "oeuvres". Malheureusement l'homme est capable de mettre une intelligence folle au service de la destruction et j'aurais préféré le connaître uniquement pour son ouvrage. C'est quand même assez ironique de voir que les inventions en matière d'armement se retournent souvent contre le pays de l'inventeur.. ^^ Afficher tout La guerre c'est mal :(

Posté le

android

(0)

Répondre

Avec " Les Liaisons dangereuses " peinture saisissante d'une société qui agonise , la littérature du XVIII ème siècle brille de ses derniers feux . Rien ne semblait pourtant prédisposer Choderlos de Laclos à écrire une pareille œuvre. Entré dans l'armée vers la fin de la guerre de Sept Ans , et rapidement promu au grade d'officier d'artillerie , il connait l'existence monotone des villes de garnison . Pour tromper son ennui , il compose des vers , des contes , des livrets d'opéra avant d'entreprendre la rédaction des "Liaisons" . Commencé en 1779 l'ouvrage paraît en 1782 et connaît sur-le-champ un grand succès , essentiellement dû au scandale qu'il soulève . Laclos est alors envoyé à La Rochelle où il se marie . En réponse à une question de l' Académie de Châlons-sur-Marne , il rédige sans le publier un essai sur l'éducation des femmes dans lequel l'influence de Rousseau se fait nettement sentir, ainsi qu'une lettre sur l'éloge de Vauban , d'une grande audace . Il quitte alors l'armée et entre au service du duc d'Orléans dont il défend le parti lorsque survient la Révolution. Nommé commissaire auprès de l'armée en 1792 , il joue un rôle important dans la victoire de Valmy . Chercheur militaire ( il a construit à l'île d'Aix un fort d'un type nouveau ) , il fait des expériences qui aboutiront à l'invention de l'obus . Il est cependant jeté en prison en 1793 et n'échappe que d'extrême justesse à la guillotine . Au moment du 18 Brumaire , il rejoint les rangs des partisans de Bonaparte , qui le nomme général d'artillerie . Il meurt peu après au cours d'une mission dans le sud de l'Italie , d'une attaque de dysenterie . Si l'on veut faire du libertinage de Laclos une analyse poussée ,il faut se garder d'établir un rapprochement entre l'auteur et ses personnages d'une part et le militaire de génie d'autre part . On a conservé des lettres qu'il écrivait dans ses dernières années à sa femme et à ses enfants . Il s'y montre excellent époux et père sensible , montrant qu'il n'existait de bonheur que dans la famille .

Sources : Dictionnaires / Académie française , Auteurs de langue française , Larousse , Robert .Encyclopédies / Unlversalis , Larousse , Quillet . Revues / Service Littéraire , Quinzaine littéraire , Magazine Littéraire .

Posté le

iphone

(95)

Répondre

J'ai pensé au sketch des Nuls en lisant l'anecdote, honte a moi.

Posté le

android

(7)

Répondre

Voila une anecdote qui détonne !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'ai pensé au sketch des Nuls en lisant l'anecdote, honte a moi. Si tu parles des Liaisons très très dangereuses, c'était les Inconnus je crois.
Et pas du tout honte à toi car c'était excellent

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : Avec " Les Liaisons dangereuses " peinture saisissante d'une société qui agonise , la littérature du XVIII ème siècle brille de ses derniers feux . Rien ne semblait pourtant prédisposer Choderlos de Laclos à écrire une pareille œuvre. Entré dans l'armée vers la fin de la guerre de Sept Ans , et rapidement promu au grade d'officier d'artillerie , il connait l'existence monotone des villes de garnison . Pour tromper son ennui , il compose des vers , des contes , des livrets d'opéra avant d'entreprendre la rédaction des "Liaisons" . Commencé en 1779 l'ouvrage paraît en 1782 et connaît sur-le-champ un grand succès , essentiellement dû au scandale qu'il soulève . Laclos est alors envoyé à La Rochelle où il se marie . En réponse à une question de l' Académie de Châlons-sur-Marne , il rédige sans le publier un essai sur l'éducation des femmes dans lequel l'influence de Rousseau se fait nettement sentir, ainsi qu'une lettre sur l'éloge de Vauban , d'une grande audace . Il quitte alors l'armée et entre au service du duc d'Orléans dont il défend le parti lorsque survient la Révolution. Nommé commissaire auprès de l'armée en 1792 , il joue un rôle important dans la victoire de Valmy . Chercheur militaire ( il a construit à l'île d'Aix un fort d'un type nouveau ) , il fait des expériences qui aboutiront à l'invention de l'obus . Il est cependant jeté en prison en 1793 et n'échappe que d'extrême justesse à la guillotine . Au moment du 18 Brumaire , il rejoint les rangs des partisans de Bonaparte , qui le nomme général d'artillerie . Il meurt peu après au cours d'une mission dans le sud de l'Italie , d'une attaque de dysenterie . Si l'on veut faire du libertinage de Laclos une analyse poussée ,il faut se garder d'établir un rapprochement entre l'auteur et ses personnages d'une part et le militaire de génie d'autre part . On a conservé des lettres qu'il écrivait dans ses dernières années à sa femme et à ses enfants . Il s'y montre excellent époux et père sensible , montrant qu'il n'existait de bonheur que dans la famille .

Sources : Dictionnaires / Académie française , Auteurs de langue française , Larousse , Robert .Encyclopédies / Unlversalis , Larousse , Quillet . Revues / Service Littéraire , Quinzaine littéraire , Magazine Littéraire .
Afficher tout
Impecable c'est du commentaire comme ça que j'aime... explicite, bien écrit et utile merci.

Posté le

android

(48)

Répondre

a écrit : s'il avait su que son oeuvre donnerait lieu au film Sex Intentions en 1999 (film culte des ados de l'époque dont je faisait partie) il aurait sans doute utilisé sa création pour flinguer les studios responsables de cette "adaptation".... Y a quand même une bien meilleure adaptation, a savoir celle portant le nom du roman avec Glenn Close, John Malkovitch, Keanu Reeves, Michelle Pfeiffer et Uma Turman pour les plus connus.

J'avoue que j'ai lu le roman il y a longtemps maintenant et je n'en garde aucun souvenir car j'ai beaucoup de mal avec le style épistolaire et comme pour Dracula je préfère aux romans leur adaptation qui est de très grande qualité.

JMCMB aussi concernant la partie militaire. Au vu de sa biographie c'est quand même dommage de ne retenir de lui que l'écrivain!

Posté le

iphone

(3)

Répondre

çà me rappelle surtout un oral de bac français. pas pour tout le monde le style épistolaire. mais il reflète bien l'époque. et le film est un monument que trop peu connaissent.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Si tu parles des Liaisons très très dangereuses, c'était les Inconnus je crois.
Et pas du tout honte à toi car c'était excellent
Il y a eu les liaisons dangereuses par les nuls aussi. "un film avec que des fautes de liaison"

Posté le

android

(0)

Répondre

Cela confirme qu'on peut être doué pour les sciences ET pour le genre littéraire/artistique à l'instar de Léonardo de Vinci.

Ce dû être une époque passionnante pour les inventeurs. J'avais par exemple lu que les frères Mongolfier avaient réalisé la mongolfière (évidemment) mais également le bélier hydraulique, le papier canson, ...

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : Si tu parles des Liaisons très très dangereuses, c'était les Inconnus je crois.
Et pas du tout honte à toi car c'était excellent
Pour être précis le sketch des Inconnus est "Liaisons vachement dangereuses" avec Van Dame dans le rôle de Valmont. Dans la même veine il y a "Les Miséroïdes" avec Van Dame dans le rôle de Valjean.

Pour "Sex Intensions" le film est un teen movie discutable mais qui a au moins le mérite d'avoir popularisé cette oeuvre auprès de la jeune génération.

Posté le

website

(5)

Répondre

a écrit : Ma foi je ne le connaissais pour aucune de ses deux "oeuvres". Malheureusement l'homme est capable de mettre une intelligence folle au service de la destruction et j'aurais préféré le connaître uniquement pour son ouvrage. C'est quand même assez ironique de voir que les inventions en matière d'armement se retournent souvent contre le pays de l'inventeur.. ^^ Afficher tout En quoi est ce que ça s'est retourné contre la France? Nous sommes le pays a avoir gagné le plus de guerres( en %) ;)

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : En quoi est ce que ça s'est retourné contre la France? Nous sommes le pays a avoir gagné le plus de guerres( en %) ;) et les USA ? ils ont perdu que le Vietnam comme guerre(si je m'en souviens bien)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si tu parles des Liaisons très très dangereuses, c'était les Inconnus je crois.
Et pas du tout honte à toi car c'était excellent
Yesssssss! C'étaient les Inconnus...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si tu parles des Liaisons très très dangereuses, c'était les Inconnus je crois.
Et pas du tout honte à toi car c'était excellent
Je ne connaissais pas celui des Inconnus, mais les Nuls en ont bien fait un (je suis allé faire un tour sur la page wikipédia du livre pour ôter tout doute)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En quoi est ce que ça s'est retourné contre la France? Nous sommes le pays a avoir gagné le plus de guerres( en %) ;) je pense plus que la france a perdu pas mal de guerre... indochine, 1ere et 2 guerre mondiale.... les victoires on les doit aux alliers ou a napoléon...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En quoi est ce que ça s'est retourné contre la France? Nous sommes le pays a avoir gagné le plus de guerres( en %) ;) grâce aux alliés! sinon la France seule à juste capitulé face aux allemands! ;-)

Posté le

android

(0)

Répondre