Louis XV est le seul roi de France à ne pas avoir été embaumé

Proposé par
le
dans

En France, la tradition veut que l'on embaume les rois défunts, mais Louis XV est le seul roi à ne pas avoir eu droit à cet hommage, car il est mort de la variole. Alors qu'un gentilhomme demandait au chirurgien du roi de procéder à l'embaumement, celui-ci répondit craignant la contagion :  « Je suis prêt à le faire, mais pendant que j'opèrerai, vous tiendrez la tête ». Ce qui dissuada tout le monde.


Tous les commentaires (35)

"Le roi mourut des suites de la maladie au château de Versailles, dans l'indifférence du peuple et la réjouissance d'une partie de la cour." (Wiki)



Je crois que ça explique assez bien pourquoi personne n'était prompt à risquer sa vie pour l'embaumer...

Posté le

website

(15)

Répondre

a écrit : Je n'ai pas dit qu'il était considéré comme un dieu, j'ai juste demandé si les rois représentaient Dieu.. Samisa l'a par ailleurs confirmé ;-)
Merci a tous pour vos réponses qui ont grandement allégé mon ignorance ^^
En fait, ce n'est pas tout à fait ce que certains ont écrit. Le "rapport" entre le Roi et Dieu date du moyen âge ; le Pape Grégoire (je crois que c'est IV ; à confirmer), pour remercier des croisades déclare la royauté de "droit divin"... À partir de là, ça a modifié pas mal de choses, dont la "succession filiale" du trône. Le Roi n'est pas le "représentant de Dieu", ou autre chose du genre... Il est Roi par "volonté divine", investi par le Pape. C'est un petit peu différent.

Posté le

iphone

(10)

Répondre

[quote=adrien59]Merci Samisa de ne pas avoir sombré dans le facile et lassant «bonne année». Je l'ai un peu trop lu ce soir.

Quoi qu'il en soit, rajoutons à cette anecdote que son surnom était «le bien-aimé» :D[/quote]alors joyeuses pâques Adrien 59.....et plein de bonne chose à tous et à toutes
désolée du hs.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce n'était pas le roi le plus aimé (même s'il fut nommé "le bien-aimé", il n'a pas marqué les esprits à la fin), la monarchie tombait déjà en déclin à cette période au niveau popularité. Le peuple regardait déjà Versailles comme la cause de leurs souffrances. On aimait le Roi, mais on lui reprochait beaucoup. Puis, sa maîtresse n'était pas la mieux vue à la Cour. Quand il est mort, personne n'a risqué sa vie pour l'embaumer. Et quand les révolutionnaires ont ouvert son tombeau, il était liquéfié et une odeur infecte (vraiment insupportable) s'en échappait. Ils sont parti rapidement puis sont revenu plusieurs jours après finir ce qu'ils avaient commencé. On peut vraiment dire que la maladie a continué à le bouffer même après sa mort. Concernant la popularité des rois, sachez que Louis XVI avait réduis les dépenses par rapport à ses prédécesseurs. Ça n'a pas empêché les esprits manipulateurs de l'accuser de noyer le pays, d'être la cause de leur souffrances.Tout cela en se servant de Marie Antoinette comme bouc émissaire (même si celle-ci influençait le roi), créant une attente mais surtout des désillusions à la mort de la monarchie. Période fascinante de l'Histoire Française !

Posté le

android

(155)

Répondre

Courageux mais pas fou. Je veux bien me jeter dans le vide, mais après vous.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

ca fait quoi la variole ? ca doit etre bien degueu non?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : ca fait quoi la variole ? ca doit etre bien degueu non? Pustules sanguinolentes, entre autres joyeusetés (hémorragies internes aussi je crois).



Sinon, pour le rapport entre le Roi de France et Dieu, c'est rem170 qui a raison : c'est l'autorité et la légitimité du Roi qui est divine, pas sa personne. D'où la difficulté de certains rois, comme Charles VII, pour se faire accepter en tant que tel.

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : Pustules sanguinolentes, entre autres joyeusetés (hémorragies internes aussi je crois).



Sinon, pour le rapport entre le Roi de France et Dieu, c'est rem170 qui a raison : c'est l'autorité et la légitimité du Roi qui est divine, pas sa personne. D'où la difficulté de certa
ins rois, comme Charles VII, pour se faire accepter en tant que tel. Afficher tout
le seul roi qui se prenait pour un dieu etait louis XIV....

Posté le

android

(0)

Répondre

Le roi soleil ne se prenait pas pour un Dieu, mais il exploitait à 100% son rôle de concentration de pouvoir divin. Il était l'élu, le plus brillant de tous, celui qu'on devait regarder et écouter. mais aussi suivre et admirer. Un roi comme celui ci fut exceptionnel pour que toutes les régions de France se sentent unies par un même roi ( il faut aussi penser sur le plan linguistique, on avait beaucoup de dialectes ).

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Le roi soleil ne se prenait pas pour un Dieu, mais il exploitait à 100% son rôle de concentration de pouvoir divin. Il était l'élu, le plus brillant de tous, celui qu'on devait regarder et écouter. mais aussi suivre et admirer. Un roi comme celui ci fut exceptionnel pour que toutes les régions de France se sentent unies par un même roi ( il faut aussi penser sur le plan linguistique, on avait beaucoup de dialectes ). Afficher tout j'apprecie cette reponse! merci :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

je pense que c'était seulement un prétexte pour ne pas l'embaumé, Louis IX à bien eu la dysenterie et pourtant il a été embaumé malgré que cette maladie soit contagieuse... si ils aimaient réellement leurs roi, ils l'auraient fait...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ce n'était pas le roi le plus aimé (même s'il fut nommé "le bien-aimé", il n'a pas marqué les esprits à la fin), la monarchie tombait déjà en déclin à cette période au niveau popularité. Le peuple regardait déjà Versailles comme la cause de leurs souffrances. On aimait le Roi, mais on lui reprochait beaucoup. Puis, sa maîtresse n'était pas la mieux vue à la Cour. Quand il est mort, personne n'a risqué sa vie pour l'embaumer. Et quand les révolutionnaires ont ouvert son tombeau, il était liquéfié et une odeur infecte (vraiment insupportable) s'en échappait. Ils sont parti rapidement puis sont revenu plusieurs jours après finir ce qu'ils avaient commencé. On peut vraiment dire que la maladie a continué à le bouffer même après sa mort. Concernant la popularité des rois, sachez que Louis XVI avait réduis les dépenses par rapport à ses prédécesseurs. Ça n'a pas empêché les esprits manipulateurs de l'accuser de noyer le pays, d'être la cause de leur souffrances.Tout cela en se servant de Marie Antoinette comme bouc émissaire (même si celle-ci influençait le roi), créant une attente mais surtout des désillusions à la mort de la monarchie. Période fascinante de l'Histoire Française ! Afficher tout Ce qu'il faut savoir c'est que, contrairement à une idée trop largement répandue, les rois étaient aimés par la petit peuple. Seuls les révolutionnaires étaient des fanatiques anti-monarchique, le seul reproche que le peuple faisait au roi concernait les privata lex qui donnaient des droits et des privilèges aux nobles; ce sont les nobles qui étaient détesté et ils l'on malheureusement payé cher lors de la Révolution

a écrit : Donc pour Louis XVI, ils ont fait deux paquets... Ils ont du sûrement mettre du scotch