Marinaleda, ville espagnole laboratoire du communisme

Proposé par
le

Marinaleda est une commune d'Espagne de 2 700 habitants fonctionnant en démocratie participative. Les questions concernant la gestion de la ville sont soumises au vote des habitants, et chaque citoyen est logé et travaille pour la communauté. Le taux de chômage est de 0 %, la plupart des habitants travaillant pour une coopérative agricole et étant rémunérés de manière égalitaire.


Commentaires préférés (3)

Effectivement, l'utopie communiste, mais qui ne marche (et encore, a vérifie) qu'à cette échelle. A l'échelle d'un pays, cela est inconcevable !

Posté le

iphone

(268)

Répondre

a écrit : Effectivement, l'utopie communiste, mais qui ne marche (et encore, a vérifie) qu'à cette échelle. A l'échelle d'un pays, cela est inconcevable ! 2700 voix... Ca doit pas être simple a compter. En France on n arriverait pas a connaitre le résultat des votes sur un si grand nombre je crois XD Faudrait que cette ville extraordinaire nous fasse parvenir son tableau excel a trois colonnes, ca aiderait bcp certaines de nos “elites“

Posté le

android

(155)

Répondre


Tous les commentaires (84)

Voila un exemple pour luter contre le chômage nest ce pas hollande..

Posté le

android

(0)

Répondre

Effectivement, l'utopie communiste, mais qui ne marche (et encore, a vérifie) qu'à cette échelle. A l'échelle d'un pays, cela est inconcevable !

Posté le

iphone

(268)

Répondre

a écrit : Effectivement, l'utopie communiste, mais qui ne marche (et encore, a vérifie) qu'à cette échelle. A l'échelle d'un pays, cela est inconcevable ! 2700 voix... Ca doit pas être simple a compter. En France on n arriverait pas a connaitre le résultat des votes sur un si grand nombre je crois XD Faudrait que cette ville extraordinaire nous fasse parvenir son tableau excel a trois colonnes, ca aiderait bcp certaines de nos “elites“

Posté le

android

(155)

Répondre

a écrit : Effectivement, l'utopie communiste, mais qui ne marche (et encore, a vérifie) qu'à cette échelle. A l'échelle d'un pays, cela est inconcevable ! C'est au moins une tentative qui sort de la spirale soit disant inéluctable de l'économie de marché. C'est sûr que notre économie actuelle n'est hélas pas une utopie.
Bravo à l'audace de ce village !

Posté le

iphone

(70)

Répondre

en espérant enfin un jour la fin du capitalisme... plus de riches, plus de consommation (déjà dénoncée par Nietzsche)... mais si il y a des riches, c'est qu'il y a des pauvres creusant ainsi un énorme fosse inégalitaire!! bon désolé mais je n'ai pas pu m'en empêcher :)
vive l'Espagne et la Culture Espagnole

Posté le

iphone

(0)

Répondre

ce que je retiens ici c'est que tout citoyen travail pour la communauté!!!! et oui pas d'assistanat tout le monde participe selon ces compétences pour mériter salaire ou allocations. que la société aide les plus demunis tres bien mais que chacun aide la société à bien se porter... ok je rêve je vais retrouver mes bisounours bonne nuit.

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : ce que je retiens ici c'est que tout citoyen travail pour la communauté!!!! et oui pas d'assistanat tout le monde participe selon ces compétences pour mériter salaire ou allocations. que la société aide les plus demunis tres bien mais que chacun aide la société à bien se porter... ok je rêve je vais retrouver mes bisounours bonne nuit. Afficher tout Et pas non plus d'oisifs qui profitent "librement" du travail des autres... Il est vrai que si certains n'essaient pas de mettre la tête sous l'eau à son voisin, il est inutile que d'autres essaient de la leur ressortir. C'est le principe de la balance si tu préfères : si les plateaux sont équilibrés, tu n'as pas besoin d'ajouter de poids (d'assistanat pour utiliser tes termes) dans l'un des plateaux de la balances.

Pour les commentaires précédents, je pense qu'il est préférable d'utiliser le terme d'idéologie à celui d'utopie : le fait que certains est dénaturés cette expérience, de l'intérieur, en arrêtant de penser pour la communauté mais plutôt pour soi, ou bien de l'extérieur, en la diabolisant ou en la qualifiant d'utopie, ne doit pas remettre en cause l'intelligence du concept. Ouvrir les yeux et voir que l'harmonie et l'entraide ont plus d'avenir que l'égoïsme et l'individualisme, n'est pas être utopiste. Je pense sincèrement que l'avenir nous le montrera...

Cordialement,

LPE

Posté le

iphone

(62)

Répondre

C'est un bon moyen afin de lutter contre la crise.

Posté le

android

(0)

Répondre

Je cite la première source : "récoltés par des hommes, mis en conserve par une cinquantaine de femmes." Qu'on ne me fasse pas croire que cette société est réellement égalitaire.

Posté le

android

(0)

Répondre

Qqun a vu quelque part que le texte disait que la ville se suffisait à elle même ? Vous êtes bien mignons avec les oisifs etc. mais les fonds de la mairie proviennent d'où à votre avis ? C'est pas les 3 conserves qu'ils produisent qui leur permettent cette réalisation. Quoi de plus beau que l'argent du capitalisme pour financer un projet communiste ? La Chine l'applique a merveille. Faut arrêter de rêver et de critiquer le modèle actuel. Il n'est pas parfait mais en attendant on n'a pas trouve mieux.
PS :lecture de la première source "on profite du système comme tout le monde" référence faite aux fonds octroyés à la mairie par la région.

Posté le

iphone

(39)

Répondre

L'égalité parfaite n'existe pas. La vouloir serait anéantir l'ego. Comment faire sinon l'imposer par la force ? La liberté ou l'égalité ? Il faut choisir

Posté le

iphone

(5)

Répondre

a écrit : en espérant enfin un jour la fin du capitalisme... plus de riches, plus de consommation (déjà dénoncée par Nietzsche)... mais si il y a des riches, c'est qu'il y a des pauvres creusant ainsi un énorme fosse inégalitaire!! bon désolé mais je n'ai pas pu m'en empêcher :)
vive l'Espagne et la Culture Espagnole
Avant de partir dans de grandes envolées lyriques, je recommande de lire ou relire "la ferme des animaux" d'Orwell. Il y décrit parfaitement ce type de système qui se termine toujours par l'émergence d'un ou quelques leaders individualistes, avec la célèbre citation "tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres"...

Posté le

iphone

(15)

Répondre

a écrit : Je cite la première source : "récoltés par des hommes, mis en conserve par une cinquantaine de femmes." Qu'on ne me fasse pas croire que cette société est réellement égalitaire. Bah alors ???? Ils se divisent les tâches. Les femmes aussi doivent travailer non ? Les hommes récoltent et les femmes mettent en conservent

Posté le

android

(8)

Répondre

Ce concept que vous appelez "le communisme parfait" a un nom: le Kibboutz. On en trouve en Israël, bien que pour la plus part ce soit devenu des villages tranquilles comme beaucoup d'autres. Mais certains demeurent de bons représentants de cette utopie participative où l'on cultive, travaille, éduque et mange ensemble.
Cela dit, c'est bien beau, mais aucun système ne colle mieux a la nature humaine que le capitalisme. C'est bien pour ça qu'il est toujours en vigueur. Reste à savoir combien de temps nous tiendrons sur cette logique collant pourtant si bien a notre nature prédatrice d'animal intelligent qui en voudra "toujours plus". Selon moi il s'agit simplement d'un niveau de sagesse et de perception de la réalité que nous n'avons pas atteint, mais que nous atteindrons. En attendant, le capitalisme reste le darwinisme appliqué à notre monde moderne et mercantile, mais qui procède de la même logique depuis toujours...

Posté le

iphone

(15)

Répondre

Pour moi ça fait pas très utopique, j'ai plus l'impression que c'est une secte ou du communisme, j'ai pas l'impression que les habitants sont super heureux de ça, je pense qu'il doit y avoir beaucoup de problème....

De toute façon les gens se plaignent du capitalisme de la démocratie, mais on a pas trouvé mieux, donc bon.

Posté le

iphone

(0)

Répondre

C'est super et comment ils font pour évoluer ?
Le communisme c'est impossible ...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Une petite ville démocratique et sans chômage, voilà ou il faudrait habiter ! (à condition de parler espagnol^^)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : en espérant enfin un jour la fin du capitalisme... plus de riches, plus de consommation (déjà dénoncée par Nietzsche)... mais si il y a des riches, c'est qu'il y a des pauvres creusant ainsi un énorme fosse inégalitaire!! bon désolé mais je n'ai pas pu m'en empêcher :)
vive l'Espagne et la Culture Espagnole
Il s'agit ici d'un village de 2700 habitant avec un taux de chômage à 0% mais il ne faut pas oublier que c'est l'état qui finance ce beau projet de communauté participative, et sans l'argent du capitalisme cela ne serait possible. Et je pense que l'Espagne n'a pas de leçon à donner avec un taux de chômage de 25,8%, il faut juste se rappeler que le communisme à déjà été testé dans l'histoire et c'est effondré au regard de la Corée du nord

Posté le

iphone

(7)

Répondre

cette anecdote me fait penser à un économiste français, etienne chouard,

Posté le

android

(0)

Répondre