Pourquoi a-t-on quelqu'un dans le collimateur ?

Proposé par
le

L'expression "avoir quelqu'un dans le collimateur" est utilisée pour décrire le fait de surveiller quelqu'un en ayant des soupçons sur lui. L'expression vient tout simplement du monde militaire : le collimateur est l'élément d'une lunette qui permet de viser de façon précise une cible (souvent une croix dans un cercle). On utilise également le terme en photographie.


Commentaires préférés (3)

Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci

Posté le

iphone

(69)

Répondre

a écrit : Rien a voir avec une quelconque métonymie, l'expression de l'anecdote colle tout à fait avec la juste définition, un collimateur dirige ou "concentre" les rayons, quand on dit avoir quelqu'un dans le collimateur en effet on épie ses moindres faits et gestes (tout ce qu'il fait est "dirigé" vers nous) pour justifier ou non nos soupçons.. Afficher tout Dans les viseurs militaires, chose qui est à l'origine de l'anecdote on est d'accord, on utilise des collimateurs. On en est donc venu à confondre le viseur avec son composant principal (presque définition de la métonymie) : le collimateur, sur lequel est dessiné le réticule. Ce n'est donc pas faux d'utiliser le terme collimateur dans ce cadre. C'est peut-être impropre, certes, mais aussi naturel que de dire "boire un verre".

Posté le

website

(49)

Répondre

Très léger comme anecdote, un peu trop approximative...

Posté le

android

(39)

Répondre


Tous les commentaires (32)

ou avoir quelqu un dans la ligne mire...

Posté le

android

(8)

Répondre

Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci

Posté le

iphone

(69)

Répondre

Donc qui dit vrai est ce que cette expression pourrait vouloir dire d autre chose ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini
" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci
Afficher tout
Un mot : métonymie.

www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/metonymie.php

Posté le

website

(2)

Répondre

a écrit : Un mot : métonymie.

www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/metonymie.php
Rien a voir avec une quelconque métonymie, l'expression de l'anecdote colle tout à fait avec la juste définition, un collimateur dirige ou "concentre" les rayons, quand on dit avoir quelqu'un dans le collimateur en effet on épie ses moindres faits et gestes (tout ce qu'il fait est "dirigé" vers nous) pour justifier ou non nos soupçons..

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Ah bon ? Je pensais que ça venait de "colis-amateur" expression désignant les ... Euh...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Rien a voir avec une quelconque métonymie, l'expression de l'anecdote colle tout à fait avec la juste définition, un collimateur dirige ou "concentre" les rayons, quand on dit avoir quelqu'un dans le collimateur en effet on épie ses moindres faits et gestes (tout ce qu'il fait est "dirigé" vers nous) pour justifier ou non nos soupçons.. Afficher tout Dans les viseurs militaires, chose qui est à l'origine de l'anecdote on est d'accord, on utilise des collimateurs. On en est donc venu à confondre le viseur avec son composant principal (presque définition de la métonymie) : le collimateur, sur lequel est dessiné le réticule. Ce n'est donc pas faux d'utiliser le terme collimateur dans ce cadre. C'est peut-être impropre, certes, mais aussi naturel que de dire "boire un verre".

Posté le

website

(49)

Répondre

Très léger comme anecdote, un peu trop approximative...

Posté le

android

(39)

Répondre

Moi j'ai appris ça en regardant la guerre des étoiles, épisode 4 (le plus ancien donc). Au moment de l'attaque de l'étoile noire, ils parlent du collimateur. ça m'est resté depuis tout ce temps.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini
" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci
Afficher tout
plutôt oui.
C'est la mire, la croix.

Le collimateur étant tout le système optique.

Posté le

android

(3)

Répondre

Je confirme, je suis photographe et les carrés dans le viseur se nomment des collimateurs! Ils servent à faire le point à cet endroit précis du viseur.

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Pour le domaine militaire, parler de collimateur est absolument faux. Sur une arme on a un œilleton (le cercle) et un guidon (le point). Donc parler de ligne de mire, de mire, d'organes de visée, de visée juste, d'alignement œilleton guidon, ok, (voir croix cotac pour les 10RC aussi appelés dispersés...) mais collimateur absolument pas. Aucun instructeur armement (APC ou autre) qui se respecte et surtout qui respecte les termes techniques ne vous parlera de collimateur...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Je crois que serratini a expliqué plis exactement l'origine du mot.

Pour ce qui est des nom techniques modernes dans l'armée c'est possible qu'aujourd'hui on appelle plus ça un collimateur. Les appareils devenant de plus en plus complexes et les gens étant de plus en plus formés techniquement.
Mais autrefois, je pense crédible le fait qu'on l'ai appelé collimateur.
Une expression ça prend ses sources loin dans l'Histoire en général.

Ceci dit serratini souligne que la fonction en elle même suffit à expliquer son utilisation.
Je pense que la racine proche de collimateur et de collecteur ont dû jouer dans son emplois. Au moins autant que son origine militaire.

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini
" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci
Afficher tout
Tu serais pas en SUP toi par hasard ? Tu viens de résumer mon programme d'optique ^^

Posté le

android

(1)

Répondre

j'ai l'impression que beaucoup d'expression vienne du monde militaire non?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini
" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci
Afficher tout
D'où le probable de l'anecdote. Je n'ai pas vérifié les sources mais si l'anecdote est passé j'imagines que c'est suffisant :)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Très léger comme anecdote, un peu trop approximative... C'est vrai, soyons précis, que diantre! D'ailleurs, à partir de maintenant, ceux qui tirent sur tout ce qui bougent ne seront plus qualifiés de «fous de la gâchette» mais de «malades de la queue de détente»...

Posté le

android

(0)

Répondre

Anecdocte assez compliqué je trouve, des recherches plus "ciblées" s'imposent..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est vrai, soyons précis, que diantre! D'ailleurs, à partir de maintenant, ceux qui tirent sur tout ce qui bougent ne seront plus qualifiés de «fous de la gâchette» mais de «malades de la queue de détente»... Hum si on veut, car il existe des arme ou l'expression est valable, ces dernières n'ayant pas une détente appuyant sur la gachette, mais belle est bien une unique "gâchette" fesant directement action sur le percuteur...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faux !
Un collimateur est un système optique (une lentille convergente peut servir de collimateur par exemple) qui permet à partir d'une source de lumière ponctuelle d'obtenir des faisceaux lumineux tous parallèles entre eux et a l'axe optique, il a pour but de créer une image "à l'infini
" (donc nette) de l'objet en question afin d'éviter de fatiguer l'oeil pendant l'observation, notre oeil possédant en effet une capacité d'accommodation (il force pour avoir une image nette si celle ci ne l'est pas ce qui le fatigue), il faut pour cela que la source de lumière se situe au foyer principal objet du système optique.
Ce qui est expliqué dans l'article n'est autre qu'un réticule
Ces deux outils sont utilisés dans le domaine militaire pour les armes mais ils ne proviennent en aucun cas de celui-ci
Afficher tout
Je le suis: source: mon cours d'optique en école d'inge

Posté le

iphone

(0)

Répondre