La symphonie qui se termine sans musicien

Proposé par
le
dans

À la fin de la Symphonie de l'Adieu de Haydn, les musiciens se lèvent les uns après les autres, arrêtent de jouer et s'en vont. Le nombre d'instruments diminue donc petit à petit jusqu'à la fin de l'œuvre où il ne reste plus que le chef d'orchestre et deux violons. Haydn aurait fait cela pour signifier au prince Esterhazy à la fin d'une longue tournée que ses musiciens voulaient rentrer chez eux.


Tous les commentaires (38)

Et le dernier qui sort éteint la lumière et planque les clefs de la salle de concert sous le pot de fleurs ?


La bise

Posté le

iphone

(168)

Répondre

One piece - ''le bon rhum de Binks'' pour les connaisseurs =D

Posté le

iphone

(4)

Répondre

C'est le premier parti qui doit être content!

Si non sur la vidéo c'est digne d'un mister been!!



Merci a fancat de cette délicieuse anecdote.

Posté le

website

(0)

Répondre

Merci pour cette anecdote musicale intéressante. Mais franchement, ne pourriez-vous pas faire un effort pour l'orthographe? C'est parfois difficile à comprendre le sens d'une phrase. Voilà, c'est dit, je sors...

Posté le

android

(0)

Répondre

Je pense que c'est la re-fiscalisation des heures sup' qui les incite à ne pas dépasser leur temps de travail...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

vidéo inaccessible sur mobile

Posté le

android

(1)

Répondre

Mon prof de solfège m'a aussi appris que la cause du départ "prématuré" des instrumentistes était un moyen de signifier au roi (mécène de l'orchestre) qu'ils n'étaient pas assez payes. Les prémices de la grève, en quelque sorte...

Posté le

android

(2)

Répondre

super vidéo..très intéressant merci petit moment de plénitude

Posté le

android

(0)

Répondre

je trouve cette façon de quitter la scène trés poétique... merci fancat pour toutes ces anecdotes géniales !

Posté le

android

(1)

Répondre

Petite correction : la symphonie est titrée "Les Adieux" et non symphonie de l'Adieu.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Merci pour cette anecdote musicale intéressante. Mais franchement, ne pourriez-vous pas faire un effort pour l'orthographe? C'est parfois difficile à comprendre le sens d'une phrase. Voilà, c'est dit, je sors... on dit "il est parfois difficile de comprendre le sens des phrases", pour quelqu'un qui veut qu'on ecrive bien c'est pas ton cas comme on dit faut retirer la poutre dans son oeil avan la brindille dans celui du voisin...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : on dit "il est parfois difficile de comprendre le sens des phrases", pour quelqu'un qui veut qu'on ecrive bien c'est pas ton cas comme on dit faut retirer la poutre dans son oeil avan la brindille dans celui du voisin... Tu as raison, je voulais voir si vous suiviez...

Posté le

android

(1)

Répondre

Poulenc a également utilisé ce procédé dans son Opera les dialogues des carmélites. Lors de la décapitation du couvent des carmélites de compiegne en place grève pendant la révolution, les sœurs sont montées à l'échafaud en chantant le salve Régina. Petit a petit il y a de moins en moins de voix. m.youtube.com/?reason=8&rdm=1082#

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Quelqu'un connaît-il l'origine de ce prince Esterhazy, parce qu'il me semble que le véritable agent double lors de l'affaire Dreyfus s'appelait aussi Esterhazy ?

Un lien avec le Esterhazy de l'affaire Dreyfus?

Les musiciens voulaient rentrer chez eux car le prince en demende beaucoup. Les musiciens n'avaient pas eu de conger duis plus d'un an.
Cf ( mon prof de musique )

Bizarre que le prince ne leur ait pas demandé de r’esterhazy