Sous l'eau, personne n'entend les poissons crier

Proposé par
le
dans

Comme les monstres dans la saga Alien, on a découvert que certaines espèces de murènes (de redoutables prédatrices aquatiques) ne possèdent pas une mâchoire mais deux ! La première leur sert à saisir les proies, tandis que la seconde, cachée dans leur pharynx, sert à attirer la nourriture vers le tube digestif.


Commentaires préférés (3)

Pratique pour les morceaux coincé entre les dents

Posté le

iphone

(96)

Répondre

C'est le lieutenant Ripley qui va être content !!!

Posté le

iphone

(62)

Répondre

Je connais bien la murène pour l'avoir fréquemment rencontrée , observée et photographiée lors de plongées sous-marines. Une fois , une seule , j'ai pu "sympathiser" avec une murène . C'était une grosse murène commune ( Muranea helena ) qui avait élu domicile dans un somptueux amas de roches aux couleurs semblables à une palette de peintre par trente mètres de fond, aux Îles de Lérins face à la pointe du Dragon au large . Décor fabuleux , explosion de couleurs , poisson mythique tout était en place pour que je me montre un peu hardie. Repérée la veille , j'étais redescendue avec un gros poulpe grillé que mon père avait tout spécialement préparé pour elle . Je suis restée à deux mètres de son trou jusqu'à ce qu'elle en sorte . Racée , distinguée , hautaine , la peau brun chocolat marbré de jaune, elle me regardait avec ses deux petits yeux , et j'étais fascinée par cette tête massive , par ses deux petites narines tubulaires sortant de sa tête et par sa bouche , énorme , très largement fendue , bien en arrière des petits yeux , ouvrant sur une denture redoutable, composée de fortes dents carnassières aiguës disposées en deux rangées sur les mâchoires et le vomer . Je savais que sa morsure était redoutable , car non seulement elle arrache des morceaux de chair mais ses dents inoculent une toxine sécrétée par les tissus buccaux . Je me suis éloignée de quelques battements de palmes . Helena me suivait . Et , là , en pleine eau Helena a saisi un gros tentacule avec sa gueule , son corps s'est brusquement noué , puis détendu en une violente secousse , arrachant de mes mains le gros poulpe !

Posté le

iphone

(161)

Répondre


Tous les commentaires (36)

C'est ce qui remplace notre salive et notre langue non ? En tout cas le monde animal n'a pas fini de nous étonner :)

Posté le

android

(9)

Répondre

C'est quand même incroyable...

Posté le

android

(0)

Répondre

Pratique pour les morceaux coincé entre les dents

Posté le

iphone

(96)

Répondre

C'est le lieutenant Ripley qui va être content !!!

Posté le

iphone

(62)

Répondre

Je connais bien la murène pour l'avoir fréquemment rencontrée , observée et photographiée lors de plongées sous-marines. Une fois , une seule , j'ai pu "sympathiser" avec une murène . C'était une grosse murène commune ( Muranea helena ) qui avait élu domicile dans un somptueux amas de roches aux couleurs semblables à une palette de peintre par trente mètres de fond, aux Îles de Lérins face à la pointe du Dragon au large . Décor fabuleux , explosion de couleurs , poisson mythique tout était en place pour que je me montre un peu hardie. Repérée la veille , j'étais redescendue avec un gros poulpe grillé que mon père avait tout spécialement préparé pour elle . Je suis restée à deux mètres de son trou jusqu'à ce qu'elle en sorte . Racée , distinguée , hautaine , la peau brun chocolat marbré de jaune, elle me regardait avec ses deux petits yeux , et j'étais fascinée par cette tête massive , par ses deux petites narines tubulaires sortant de sa tête et par sa bouche , énorme , très largement fendue , bien en arrière des petits yeux , ouvrant sur une denture redoutable, composée de fortes dents carnassières aiguës disposées en deux rangées sur les mâchoires et le vomer . Je savais que sa morsure était redoutable , car non seulement elle arrache des morceaux de chair mais ses dents inoculent une toxine sécrétée par les tissus buccaux . Je me suis éloignée de quelques battements de palmes . Helena me suivait . Et , là , en pleine eau Helena a saisi un gros tentacule avec sa gueule , son corps s'est brusquement noué , puis détendu en une violente secousse , arrachant de mes mains le gros poulpe !

Posté le

iphone

(161)

Répondre

Ce genre d'anecdote me surprendra toujours !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je connais bien la murène pour l'avoir fréquemment rencontrée , observée et photographiée lors de plongées sous-marines. Une fois , une seule , j'ai pu "sympathiser" avec une murène . C'était une grosse murène commune ( Muranea helena ) qui avait élu domicile dans un somptueux amas de roches aux couleurs semblables à une palette de peintre par trente mètres de fond, aux Îles de Lérins face à la pointe du Dragon au large . Décor fabuleux , explosion de couleurs , poisson mythique tout était en place pour que je me montre un peu hardie. Repérée la veille , j'étais redescendue avec un gros poulpe grillé que mon père avait tout spécialement préparé pour elle . Je suis restée à deux mètres de son trou jusqu'à ce qu'elle en sorte . Racée , distinguée , hautaine , la peau brun chocolat marbré de jaune, elle me regardait avec ses deux petits yeux , et j'étais fascinée par cette tête massive , par ses deux petites narines tubulaires sortant de sa tête et par sa bouche , énorme , très largement fendue , bien en arrière des petits yeux , ouvrant sur une denture redoutable, composée de fortes dents carnassières aiguës disposées en deux rangées sur les mâchoires et le vomer . Je savais que sa morsure était redoutable , car non seulement elle arrache des morceaux de chair mais ses dents inoculent une toxine sécrétée par les tissus buccaux . Je me suis éloignée de quelques battements de palmes . Helena me suivait . Et , là , en pleine eau Helena a saisi un gros tentacule avec sa gueule , son corps s'est brusquement noué , puis détendu en une violente secousse , arrachant de mes mains le gros poulpe ! Afficher tout Îles de Lérins de Cannes???

Posté le

iphone

(3)

Répondre

"Yo dawg!..." comme le dirait Xzibit.
En gros, elle peut te dévorer alors qu'elle t'immobilise avec sa machoîre principale.
Quelle position peu enviable que celle de la victime.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Îles de Lérins de Cannes??? Sainte Marguerite . On trouvait des murènes en Méditerranée à l'île du Plantier , à l'ile de Jarre , face au large des Farillons , entre Cassis et La Ciotat du cap Canaille à 800 m au large sur fonds de roches et amoncellement de blocs de 10 à 25 m. Qq murènes à 300 m au large de la pointe de la Garoupe dans des failles - 25 m . Entre les roches de Grenille et petite Grenille 400 m au large - 15 m .

Posté le

iphone

(6)

Répondre

a écrit : Sainte Marguerite . On trouvait des murènes en Méditerranée à l'île du Plantier , à l'ile de Jarre , face au large des Farillons , entre Cassis et La Ciotat du cap Canaille à 800 m au large sur fonds de roches et amoncellement de blocs de 10 à 25 m. Qq murènes à 300 m au large de la pointe de la Garoupe dans des failles - 25 m . Entre les roches de Grenille et petite Grenille 400 m au large - 15 m . Afficher tout Et tu peux dire aussi exactement combien y en a?... ^^

Posté le

iphone

(7)

Répondre

Merci de nous partager ton expérience Norton.
Ça me fait rêver justement je pensais à tout les secrets enfouis de l'océan, toutes les espèces inconnues ou même connues (comme la murène) et tellement complexes.
Néanmoins difficile d'imaginer une deuxième gueule dans la première. Sacré prédateur !

Posté le

iphone

(2)

Répondre

a écrit : Merci de nous partager ton expérience Norton.
Ça me fait rêver justement je pensais à tout les secrets enfouis de l'océan, toutes les espèces inconnues ou même connues (comme la murène) et tellement complexes.
Néanmoins difficile d'imaginer une deuxième gueule dans la première. Sacré prédateur !
Regarde alien tu imagineras mieux =)

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Entre l'anecdote précédente et celle-ci...les animaux sont bizarre et fabuleux a la fois!

Posté le

iphone

(1)

Répondre

a écrit : Sainte Marguerite . On trouvait des murènes en Méditerranée à l'île du Plantier , à l'ile de Jarre , face au large des Farillons , entre Cassis et La Ciotat du cap Canaille à 800 m au large sur fonds de roches et amoncellement de blocs de 10 à 25 m. Qq murènes à 300 m au large de la pointe de la Garoupe dans des failles - 25 m . Entre les roches de Grenille et petite Grenille 400 m au large - 15 m . Afficher tout Quelle précision!!!

Posté le

website

(1)

Répondre

a écrit : Quelle précision!!!

Parce que j'y suis allée avec mon papa et que lorsqu'on est en bateau et que l'on fait de la plongée on note toutes les positions de ce qui nous parait intéressant sur un carnet de bord . Et voilà .

Posté le

iphone

(5)

Répondre

Aaaaaaaa! (je sais que ces propos sont peu développés et enfantins mais...) DÉGUEU !!!!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Aaaaaaaa! (je sais que ces propos sont peu développés et enfantins mais...) DÉGUEU !!!!! Dégueu et... Tout à fait effrayant. Je ne sais pas pour toi mais je n'aimerais pas me trouver sur son passage (en tant que poisson inoffensif). Pfouuu . :/

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Regarde alien tu imagineras mieux =) Je n'ai jamais osé ahah !

Posté le

iphone

(0)

Répondre