Le syndrome de Stendhal : une maladie liée à l'art

Proposé par
le
dans

Le syndrome de Stendhal est une maladie qui frappe les touristes submergés d'émotion à la vue de certaines oeuvres d'art. Il se manifeste par des vertiges, de la tachycardie, une perte du sens de l’orientation, des douleurs à la poitrine, et parfois par une dépression. C'est Stendhal qui décrivit cette sensation la première fois lors d'une visite de la ville Florence.

Stendhal décrira alors son malaise ainsi: "J'étais arrivé à ce point d'émotion où se rencontrent des sensations célestes données par les beaux-arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j'avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber." De façon similaire, le syndrome de Jérusalem touche les touristes en pèlerinage dans la ville sainte des trois religions monothéistes.


Commentaires préférés (3)

Je relis mon commentaire et c est vrai que c est pas drôle. Je devais encore avoir pris mes antidépresseurs. Désolé.

Posté le

unknown

(173)

Répondre

Et moi qui croyait qu'il s'agissait de voir tout en rouge et noir.

Posté le

unknown

(188)

Répondre

C'est dépressions touche de nombreux touristes et peuvent être dévastateur ce la vient de nos sens qui se retrouve bouleverser au milieu d'une culture trop différente, les chinois en soufre a Paris et nous occidentaux surtout en Inde les symptôme son grave et peuvent aller jusqu'à la folie.l'ambassade de France en Inde est d'ailleurs la seul ambassade a possédé une cellule psychiatrique.

Posté le

unknown

(147)

Répondre


Tous les commentaires (27)

Haha et le syndrome du calamar c est quand les femmes me voient. Elles perdent tous leurs moyens!! Je suis tentaculaire!!!

Posté le

unknown

(63)

Répondre

@calamar :
Mais c est qu il est drôle lui...

Posté le

unknown

(47)

Répondre

J'aime bien cet humour après une bonne soirée :)

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Je pensais pas qu'on pouvait avoir des malaises à la vue d'œuvre d'art dit donc !

Posté le

unknown

(24)

Répondre

Je relis mon commentaire et c est vrai que c est pas drôle. Je devais encore avoir pris mes antidépresseurs. Désolé.

Posté le

unknown

(173)

Répondre

Et quel en est le traitement ?

Posté le

unknown

(11)

Répondre

La télévision, sûrement :D
Je pense que le repos suffit

Posté le

unknown

(12)

Répondre

Ça traite la dépression mais des fois un peu trop alors tu deviens euphorique. Et tout te parait drôle. Même quand ça l est pas. Mais le mal est parfois déjà fait.

Posté le

unknown

(14)

Répondre

Et moi qui croyait qu'il s'agissait de voir tout en rouge et noir.

Posté le

unknown

(188)

Répondre

Merci,cela m'est arrivé lors d'une exposition d'un particulier en Allemagne,j'ai fais une chute de tension vertige,crise de claustrophobie après avoir vu un original de Gustav Klimt,mais je ne savais pas que cela avais un nom,merci,je pourrais arrêter de dormir les yeux ouvert

Posté le

unknown

(34)

Répondre

C'est dépressions touche de nombreux touristes et peuvent être dévastateur ce la vient de nos sens qui se retrouve bouleverser au milieu d'une culture trop différente, les chinois en soufre a Paris et nous occidentaux surtout en Inde les symptôme son grave et peuvent aller jusqu'à la folie.l'ambassade de France en Inde est d'ailleurs la seul ambassade a possédé une cellule psychiatrique.

Posté le

unknown

(147)

Répondre

jmcmb. est-ce que ce syndrome apparaît dans l'immédiat ou un peu plus tard ?

Posté le

android

(4)

Répondre

@Fancat le traitement , dans le meilleur des cas est surement le repos , cependant si le syndrome entraîne une déprésion , sa doit etre un traitement psychiatrique .

Posté le

android

(6)

Répondre

pour ma part un bon thé et du repos ça a suffi ^^

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Haha et le syndrome du calamar c est quand les femmes me voient. Elles perdent tous leurs moyens!! Je suis tentaculaire!!! elles tombent ds les pommes apres avoir vu ta tete

Posté le

android

(0)

Répondre

Les vertiges, la tachycardie et la perte de repères que Stendhal décrit s'expliquent par le fait que Florence est une ville très axée sur l'art. Or les touristes se rendant dans le cité florentine s'empressent de visiter tout ce qu'ils peuvent... À force de marcher, de rester debout et surtout de garder la tête en l'air pour admirer les nombreuses coupoles, œuvres d'art et monuments, le sang irrigue beaucoup moins le cerveau. D'où les vertiges et autres symptômes.

Posté le

iphone

(27)

Répondre

Pour ma part, je prefere le syndrome de Stendhal que je trouve plus poetique que ta version plus terre a terre :)

Posté le

android

(12)

Répondre

Ce syndrome est-il génétique?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ça traite la dépression mais des fois un peu trop alors tu deviens euphorique. Et tout te parait drôle. Même quand ça l est pas. Mais le mal est parfois déjà fait. En parlant de syndrome, quel nom donnerais-tu à celui-là ?