Etre battu sur le fil : origine de l'expression

Proposé par
le

L'expression "battu sur le fil" signifiant vaincu au dernier moment vient du monde du sprint. Avant que l'on ait des photos-finish pour déterminer qui a gagné une course, les juges installaient un fil de laine au dessus de la ligne d'arrivée et celui qui touchait le premier ce fil et l'arrachait était vainqueur. L'expression s'est ensuite étendue aux autres sports puis au langage courant.


Commentaires préférés (3)

Je pose donc la question : d'où vient l'expression "coiffé au poteau"?

Posté le

unknown

(128)

Répondre

@ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.

Posté le

unknown

(142)

Répondre

a écrit : @ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.
Pas du tout: ça vient de chez Mimile, coiffeur dans le XII ème, qui n'a plus de siège dans son salon de coiffure depuis qu'il les a perdu au PMU ( un cheval qui s'appelait Raie Au Milieu, il y avait vu un signe... ). Il les a remplacé par un poteau des P&T fraichement abattu... Assis à califourchon on se fait " coiffer au poteau" ...

Posté le

unknown

(80)

Répondre


Tous les commentaires (20)

Je pose donc la question : d'où vient l'expression "coiffé au poteau"?

Posté le

unknown

(128)

Répondre

Oui ça m interresse aussi de le savoir,j ignoré que c étai de la laine jmcmb :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

@ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.

Posté le

unknown

(142)

Répondre

a écrit : @ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.
Tu m'impressionne énormément, je me lèverai moins bête aujourd'hui, doublement moins bête d'ailleurs ;)

Posté le

unknown

(8)

Répondre

a écrit : @ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.
Pas du tout: ça vient de chez Mimile, coiffeur dans le XII ème, qui n'a plus de siège dans son salon de coiffure depuis qu'il les a perdu au PMU ( un cheval qui s'appelait Raie Au Milieu, il y avait vu un signe... ). Il les a remplacé par un poteau des P&T fraichement abattu... Assis à califourchon on se fait " coiffer au poteau" ...

Posté le

unknown

(80)

Répondre

a écrit : Pas du tout: ça vient de chez Mimile, coiffeur dans le XII ème, qui n'a plus de siège dans son salon de coiffure depuis qu'il les a perdu au PMU ( un cheval qui s'appelait Raie Au Milieu, il y avait vu un signe... ). Il les a remplacé par un poteau des P&T fraichement abattu... Assis à califourchon on se fait " coiffer au poteau" ... Afficher tout ah oui c'est bien plus logique maintenant merci..

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Bon sang je suis beaucoup plus vieux que je pensais : je me souviens que mon prof de sport au College nous faisait courir le 60 m avec un fil à l'arrivée ! J'avais toujours l'angoisse qu'il me coupe en deux à l'arrivée comme un fil à couper le beurre. C'est évidemment pour çà que je faisais exprès de ne pas gagner la course ^^...

Posté le

unknown

(13)

Répondre

a écrit : Bon sang je suis beaucoup plus vieux que je pensais : je me souviens que mon prof de sport au College nous faisait courir le 60 m avec un fil à l'arrivée ! J'avais toujours l'angoisse qu'il me coupe en deux à l'arrivée comme un fil à couper le beurre. C'est évidemment pour çà que je faisais exprès de ne pas gagner la course ^^... Afficher tout Évidemment ;)

Posté le

unknown

(2)

Répondre

@LeCantilien: pas du tout !! le salon de Mimile est à la station Père Lachaise

Posté le

unknown

(0)

Répondre

JMCMB interressant de connaitre les origines que peu de monde connais de ces expressions qu'on emploi tous.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : @LeCantilien: pas du tout !! le salon de Mimile est à la station Père Lachaise Père Lachaise ? Perd LES chaises effectivement !!!!

Posté le

unknown

(1)

Répondre

ne connaissant pas l'expression, je me couche vraiment moins bête :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : ne connaissant pas l'expression, je me couche vraiment moins bête :) Mdr, pareil ;)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Père Lachaise ? Perd LES chaises effectivement !!!! dou le nom de famille sanchez !

sinon question bete si le 2 eme arrive tres peu de temps apres le premier mais que le premier ralentie apres larriver mais que le 2 eme continue la course logiquement le fil de laine va adherer au 2 eme !

Posté le

unknown

(1)

Répondre

C'est aussi dans les courses de chevaux que l'expression "y'a pas photo" provient. En effet a cette epoque lorsqu'on devait attendre pour la photographie, mais que le résultat de la course était évident, on disait donc qu'il n'y avait pas photo.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : Pas du tout: ça vient de chez Mimile, coiffeur dans le XII ème, qui n'a plus de siège dans son salon de coiffure depuis qu'il les a perdu au PMU ( un cheval qui s'appelait Raie Au Milieu, il y avait vu un signe... ). Il les a remplacé par un poteau des P&T fraichement abattu... Assis à califourchon on se fait " coiffer au poteau" ... Afficher tout Tu n'y est toujours pas. Enfaite il y a très longtemps les Barbier et donc coiffeur n'existait pas. Si on voulais allé se faire coiffé on demander à un ami d'où l'expression dans son orthographe initial "coiffé au poto".

a écrit : Je pose donc la question : d'où vient l'expression "coiffé au poteau"? C'est "coiffé SUR le poteau".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : @ kazzed
C'est dans les courses de chevaux, que l'expression est d'abord apparue. La désignation du gagnant se fait au passage d'une ligne matérialisée par un poteau placé sur le côté intérieur de la piste.
C'est lorsqu'un cheval gagnait d'une courte tête qu'on disait qu'il avait 'coiffé' son adversaire sur le poteau.
Quoi??? Ça ne vient pas du jeu de paume ?

Posté le

android

(0)

Répondre