Le poète qui promenait en laisse son homard

Proposé par
benchpower
le

Commentaires préférés (3)

Homard, ô désespoir

Posté le

unknown

(300)

Répondre

C'est effectivement ridicule: tout le monde sait qu'un homard ne se promène pas en laisse... mais sur l'épaule ! Pffff !

Posté le

unknown

(499)

Répondre

Va fouiller chez lui il est peut-être poète aussi, tu pourrais revendre ses textes et te faire du pognon, et manger son chat par la même occasion

Posté le

unknown

(132)

Répondre


Tous les commentaires (66)

Homard, ô désespoir

Posté le

unknown

(300)

Répondre

D'ou le nom nervalo !!! Bon ok je sors !!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

C'est effectivement ridicule: tout le monde sait qu'un homard ne se promène pas en laisse... mais sur l'épaule ! Pffff !

Posté le

unknown

(499)

Répondre

Ah ouais quand même, il avait pas la lumière a tout les étages le type !

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Il fut soigné dans la clinique du docteur Blanche, aliéniste français au joli prénom d'Esprit. (Ceci s'imposait pour un médecin spécialisé dans les maladies mentales).

Posté le

unknown

(27)

Répondre

a écrit : Il fut soigné dans la clinique du docteur Blanche, aliéniste français au joli prénom d'Esprit. (Ceci s'imposait pour un médecin spécialisé dans les maladies mentales). Peut on croire au hasard ? Mon boucher s'appelait M. Veau ! Merci pour cette précision sur cette anecdote amusante

Posté le

unknown

(31)

Répondre

a écrit : Peut on croire au hasard ? Mon boucher s'appelait M. Veau ! Merci pour cette précision sur cette anecdote amusante Ma prof de Maths s'appelle Mme Lemoing (prononcer le moins) :D'

Posté le

unknown

(13)

Répondre

a écrit : Homard, ô désespoir ho folie ennemie! N ai je donc tant vécu que pour cette infamie

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Ma prof de Maths s'appelle Mme Lemoing (prononcer le moins) :D' Quel est le nom de famille de Zaya ?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Pk ce serai fou? Moi je fesai des course de homard^^ ( ça cour tres vite LOL)
Et le perdant hop on le fai bouillir :P

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je ne vois pas le problème de promener un homard en laisse, du moment qu'il fait ses besoins dans le caniveau. Ou alors on n'a rien compris et c'est le homard qui sortait Nerval... Pour les franciliens : l'Evêque de Versailles c'est Monseigneur Aumonier ; ça ne s'invente pas.

Posté le

unknown

(33)

Répondre

Devinez quel est le nom de mon lycée.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : C'est effectivement ridicule: tout le monde sait qu'un homard ne se promène pas en laisse... mais sur l'épaule ! Pffff ! :-D +10

Posté le

unknown

(0)

Répondre

franchement jai un voisin qui sort de chez lui habiller comme un clown promener son chat en laisse dans le metro... jdeconne meme pas...

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Va fouiller chez lui il est peut-être poète aussi, tu pourrais revendre ses textes et te faire du pognon, et manger son chat par la même occasion

Posté le

unknown

(132)

Répondre

a écrit : franchement jai un voisin qui sort de chez lui habiller comme un clown promener son chat en laisse dans le metro... jdeconne meme pas... pauvre chat ...

Posté le

unknown

(5)

Répondre

C'est suite à ces crises de folie (d'abord et partiellement dues au fait que sa passion amoureuse pour l'actrice Jenny Colon soit à sens unique, puis que celle-ci, une fois morte, lui apparaisse sans cesse en rêve) qu'il écrira certains de ses plus grands recueils. Par exemple, les récits qui constituent Aurélia sont essentiellement fondés sur des situations qu'il a vécues en rêve et où une sorte de double de Jenny Colon lui apparaissait. Nerval s'est d'ailleurs lancé dans l'écriture de ce recueil-là sous les conseils du docteur Blanche, qui voyait dans l'acte de décrire ses "hallucinations" une forme de purification susceptible de l'apaiser.

Posté le

unknown

(18)

Répondre

C'est ce qu'on appelle une psychose maniaco- dépressive ou bipolarité .

Posté le

unknown

(0)

Répondre