Les coquillages ne sont pas tous inoffensifs

Proposé par
le
dans

Si vous plongez sur les côtes des îles de l'indo-pacifique, et que vous voulez attraper un coquillage, faites très attention : des coquillages locaux sont les cônes toxiques, dotés d'un véritable harpon empoisonné projetant des fléchettes au curare pouvant entraîner la paralysie du piqué, voire la mort.

Ces coquillages sont tous carnivores. Ils chassent soit des poissons, des mollusques ou des vers, aidés par leur venin qui paralyse leurs proies. Le cône est muni d'une trompe qu'il peut déployer et lancer vers sa proie. A l'extrémité de cette trompe se trouve une dent, véritable fléchette empoisonnée, qui se fiche dans la chair de l'animal attaqué. Il n'existe pas d'antivenin.


Tous les commentaires (71)

Waouh, la video!!
Ils sont bons chez National Geographic

Posté le

unknown

(0)

Répondre

La vidéo!!! Impressionnant!!!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Souvent, la paralysie en plongée est synonyme de mort, de toute façon

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Oui, enfin tous les cônes ne sont pas dangereux...
Seul le Leopard et quelques autres sont potentiellement mortels (ou causes d'autres dommages irréversibles).
De toutes façons,quand on plonge, il ne faut pas toucher aux animaux et encore moins les ramasser !
Comme animaux VRAIMENT dangereux pour l'homme tu as aussi la moule pourrie !

Et dans le monde végétal tu as le Concombre est ce Pagnol !

La bise

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Je trouve ça marrant qu'un poison puisse s'appeler curare, sachant que curare (prononcez couraré) en latin veut dire soigner. le coquillage n'a pas de curare mais une substance au effets similaire...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : le coquillage n'a pas de curare mais une substance au effets similaire... Je n'en sais rien je ne me suis basé que sur l'intitulé de l'anecdote.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je trouve que l'Anecdote manque singulièrement de précision !
- Déjà le terme "les iles de l'indo-pacifique" ...c'est à dire océan indien + océan pacifique soit la MOITIÉ du globe ?
- Également rien que trouver et citer le nom de l'espèce serait la moindre des choses. Je vis à l'ile Maurice, océan indien, et il n'y en n'a pas de ce type à ma connaissance.

Posté le

unknown

(209)

Répondre

La vidéo est toute simplement incroyable !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Moi j'ai appris ça dans un épisode des experts MDR :$

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Déjà le terme curare ne vient du latin mais d'un dialecte sud-americain. Qui se lit Ourari et qui veut dire la mort qui arrive doucement. Et bien evidement le cône ne présente pas de Curare dans ses diverses toxines puisque l'origine est végétale. On comptait en général trois mort (le plus souvent les vieilles femmes) pour la preparation d'un demi-litre de Curare qui servait uniquement à la chasse (et pas lors d'affrontement entre tribu). Aussi le curare n'est pas mortel si on applique a la personne affecté un massage cardiaque et du bouche à bouche ; en dix minute elle revient a elle.

Aussi, si on ne trouve aucun antidote au venin du cone (ce qui pourrait aussi faire l'objet d'une anecdote), c'est que contrairement à tous les autres venins habituellement composé de moins de 10 toxines différentes, celui du cone en présente plus de 150. Parmis ces toxines on trouve le peptide King Kong effectif seulement sur les crabes qui leurs fait adopter une posture assez particuière. Le cone est donc armé face a quasiment tous ses prédateurs. Mais seuls quelques espèce de cones sont réellement dangeureuse pour l'homme ! (malgré toutes les toxines)

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Vous connaissiez les requins mangeurs d'hommes, le féroce sanglier, le dangereux rhinocéros ou l'intrépide jaguar? Voici une nouvelle menace de la nature: les moules tueuses!

Posté le

website

(7)

Répondre

Le mortel ( j'ai un trou de mémoire pour son nom) est en plus le plus beau! Les ramasseurs de coquillages vont en faire les frais!

Posté le

iphone

(0)

Répondre

J'ai vu ça en SVT, le curare empêche l'action des neurotransmetteur au niveau des synapses, ce qui empêche les messages moteur d'atteindre les muscles. Les muscles ne peuvent donc plus fonctionner, ce qui provoque donc la paralysie !

a écrit : Je ne comprends pas. Un poison à base de curare... pourtant cette molécule est utilisée tous les jours pour les opérations chirurgicales. Pourquoi n'y a-t-il pas d'antidote ? Le curare a une forme commune à l'acethylcholine, neurotransmetteur, et se fixe donc sur les recepteurs de ce dernier qui permettent la contraction des muscles, on est donc paralysé par tétanie...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Hostile l'indo-pacifique, rien à voir avec les moules de nos plages française Haha ne sous estime pas les moules de nos plages française, on en meure pas mais nos pieds peuvent s'en souvenir longtemps ! :D

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai vécu 7 ans en Nouvelle-Calédonie et j'en ai Dejas vu ! Ces coquillages sont connus là-bas !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Dans l'anecdote il est dit que ce coquillage ne s'attaque qu'aux molusques, poissons et vers mais le fait-il aussi pour l'Homme? Sinon comment differentie-t-il un vers d'un poney ? Oui il est assez frequent qu'il pique l'homme quand on l'attrappe a mains nues.