Les champignons, plus animaux que végétaux ?

Proposé par
le

Appartenant au règne fongique, les champignons restent cependant plus proches du règne animal que végétal d’un point de vue biologique. En effet, ils sont hétérotrophes, ne pratiquent pas la photosynthèse, stockent l’énergie sous forme de glycogène et ont des parois cellulaires en chitine. Ces similitudes entre champignons et animaux laissent supposer l’existence d’un très lointain ancêtre commun, il y a plus d’un milliard d’années.

Les végétaux, au contraire, sont autotrophes (synthétisent eux-mêmes leurs matières organiques), pratiquent la photosynthèse grâce à la chlorophylle (pigment absent chez les champignons), stockent l’énergie sous forme d’amidon et ont des parois cellulaires composées de cellulose.


Commentaires préférés (3)

Comment est-ce que les champignons arrivent-ils alors à se nourrir ? Quelle est leur source d'énergie ?

Superbe annectode claire, concise et étonnante !

a écrit : Comment est-ce que les champignons arrivent-ils alors à se nourrir ? Quelle est leur source d'énergie ?

Superbe annectode claire, concise et étonnante !
Ils sont hétérotrophes, donc tout comme nous ils doivent trouver leur source d'énergie dans leur milieu. Certains champignons sont nécrotrophes et se nourrissent de tissus morts (qu'ils tuent parfois eux-même), et d'autres sont biotrophes : ils enfoncent une sorte de "paille" appelée haustoria dans les végétaux afin de puiser les sucres produits par la plante. Certains champignons sont symbiotiques et fournissent des minéraux à la plante en échange de ce sucre.

a écrit : Si je me souviens bien, la photosynthèse n'est pas une caractéristique commune à tout le règne végétal. Certaines plantes n'en font pas. La photosynthèse fait partie des caractéristiques du règne végétal, mais comme la nature adore la diversité, certaines rares espèces se nourrissent en parasitant d’autres plantes ou en "détournant" la mycorhize, c’est-à-dire l’association symbiotique entre champignons et végétaux par laquelle ils échangent différents nutriments. C’est le cas du monotrope uniflore par exemple. Ces plantes parasites restent toutefois une exception


Tous les commentaires (25)

Comment est-ce que les champignons arrivent-ils alors à se nourrir ? Quelle est leur source d'énergie ?

Superbe annectode claire, concise et étonnante !

a écrit : Comment est-ce que les champignons arrivent-ils alors à se nourrir ? Quelle est leur source d'énergie ?

Superbe annectode claire, concise et étonnante !
Ils sont hétérotrophes, donc tout comme nous ils doivent trouver leur source d'énergie dans leur milieu. Certains champignons sont nécrotrophes et se nourrissent de tissus morts (qu'ils tuent parfois eux-même), et d'autres sont biotrophes : ils enfoncent une sorte de "paille" appelée haustoria dans les végétaux afin de puiser les sucres produits par la plante. Certains champignons sont symbiotiques et fournissent des minéraux à la plante en échange de ce sucre.

Est-ce qu'on peut dire que l'homme descend du champignon ? :D

Est-ce qu'on peut dire que l'homme descend du champignon ? :D

Si je me souviens bien, la photosynthèse n'est pas une caractéristique commune à tout le règne végétal. Certaines plantes n'en font pas.

a écrit : Est-ce qu'on peut dire que l'homme descend du champignon ? :D Toutes les espèces vivantes à l'heure actuelle descendent d'un ancêtre commun, LUCA (Last Universal Common Ancestor). Ce qui ne veut pas dire que c'est l'ancêtre primordial de la vie sur terre, c'est simplement que les autres branches ce sont éteintes.

Astuce du jour : beaucoup de champignons poussent en cercle (appelé autrefois cercle de sorcière), comme les cèpes. Donc si vous en trouvez 1, regardez bien autour pour voir s'il n'y a pas un cercle de champignons.

a écrit : Si je me souviens bien, la photosynthèse n'est pas une caractéristique commune à tout le règne végétal. Certaines plantes n'en font pas. La photosynthèse fait partie des caractéristiques du règne végétal, mais comme la nature adore la diversité, certaines rares espèces se nourrissent en parasitant d’autres plantes ou en "détournant" la mycorhize, c’est-à-dire l’association symbiotique entre champignons et végétaux par laquelle ils échangent différents nutriments. C’est le cas du monotrope uniflore par exemple. Ces plantes parasites restent toutefois une exception

Les champignons sont considérés comme un très bon substitut à la viande grâce à leurs acides aminés

Dans une bonne omelette, bien baveuse, bien chaude, cuite dans du beurre, un cèpe, en lamelles... j'en bave d'avance...

a écrit : Les champignons sont considérés comme un très bon substitut à la viande grâce à leurs acides aminés J’aurai dit grâce à leur taux élevé de protéines...

a écrit : Toutes les espèces vivantes à l'heure actuelle descendent d'un ancêtre commun, LUCA (Last Universal Common Ancestor). Ce qui ne veut pas dire que c'est l'ancêtre primordial de la vie sur terre, c'est simplement que les autres branches ce sont éteintes. N'est-il pas possible que la vie soit apparue indépendamment a plusieurs endroit et/ou moment sur terre et qu'il n'y ai donc pas d'ancêtre commun a tous les êtres vivants ?

Le reigne c'est en biologie le plus haut niveau de classement (quand on s'amuse à ranger les espèces dans des boîtes).
Il y a donc les champignons qui sont distincts des plantes, animaux, et quelques autres reignes qui concernent bactéries et protozoaires.
Si je prend le cas de l'Homme, quand on va du plus vaste au plus précis, il y a donc le reigne (animal), l'embranchement (chordés), la classe (mammifères), l'ordre (primates), la famille (hominidés), le genre (homo) et l'espèce (sapiens).

C'est pour ça que certains champignons se déplacent.

a écrit : Est-ce qu'on peut dire que l'homme descend du champignon ? :D oui, d'ailleurs comme l'homme, ils ont un chapeau

a écrit : La photosynthèse fait partie des caractéristiques du règne végétal, mais comme la nature adore la diversité, certaines rares espèces se nourrissent en parasitant d’autres plantes ou en "détournant" la mycorhize, c’est-à-dire l’association symbiotique entre champignons et végétaux par laquelle ils échangent différents nutriments. C’est le cas du monotrope uniflore par exemple. Ces plantes parasites restent toutefois une exception Afficher tout La distinction entre végétal et animal ne se fait pas au niveau de la photosynthèse, mais au niveau de l'enveloppe des cellules : paroi cellulaire chez les végétaux, membrane plasmique chez les animaux (ce qui doit avoir une incidence sur la mobilité des espèces considérées).

Il y a des végétaux non chlorophyliens (champignons) et des animaux faisant de la photosynthèse (de manière anecdotique)

a écrit : Le reigne c'est en biologie le plus haut niveau de classement (quand on s'amuse à ranger les espèces dans des boîtes).
Il y a donc les champignons qui sont distincts des plantes, animaux, et quelques autres reignes qui concernent bactéries et protozoaires.
Si je prend le cas de l'Homme, qua
nd on va du plus vaste au plus précis, il y a donc le reigne (animal), l'embranchement (chordés), la classe (mammifères), l'ordre (primates), la famille (hominidés), le genre (homo) et l'espèce (sapiens). Afficher tout
Règne*

a écrit : Les champignons sont considérés comme un très bon substitut à la viande grâce à leurs acides aminés Malheureusement ils sont pauvres en protéines et ne peuvent donc pas du tout remplacer la viande d'un point de vue nutritionnel. Par contre, si dès le Moyen-Âge on appelle le champignon "la viande du pauvre", c'est davantage grâce à leur texture et à leur goût. On parle d'ailleurs de la "chair" d'un champignon.

a écrit : La distinction entre végétal et animal ne se fait pas au niveau de la photosynthèse, mais au niveau de l'enveloppe des cellules : paroi cellulaire chez les végétaux, membrane plasmique chez les animaux (ce qui doit avoir une incidence sur la mobilité des espèces considérées).

Il y a des végétaux non c
hlorophyliens (champignons) et des animaux faisant de la photosynthèse (de manière anecdotique) Afficher tout
Les champignons ne peuvent pas être assimilés aux végétaux, c’est d’ailleurs tout l’intérêt de l’anecdote ;)

a écrit : Le reigne c'est en biologie le plus haut niveau de classement (quand on s'amuse à ranger les espèces dans des boîtes).
Il y a donc les champignons qui sont distincts des plantes, animaux, et quelques autres reignes qui concernent bactéries et protozoaires.
Si je prend le cas de l'Homme, qua
nd on va du plus vaste au plus précis, il y a donc le reigne (animal), l'embranchement (chordés), la classe (mammifères), l'ordre (primates), la famille (hominidés), le genre (homo) et l'espèce (sapiens). Afficher tout
Merci pour cette classification lumineuse ! Je me mélangeais toujours les pinceaux.