Il y a 12 manières d'écrire le son [s]

Proposé par
le

En français, le son [s] est parmi ceux qui présentent le plus de manières différentes de s'écrire, avec 12 graphies différentes. Les différents cas sont : s, ss, c, ç, sc (scanner), t (addition), x (dix), z (quartz), th (forsythia), sth (asthme), cc (succion) et sç (il acquiesça).


Commentaires préférés (3)

"sc" pour "scanner"? J'ai toujours prononcé "sk-"

a écrit : "sc" pour "scanner"? J'ai toujours prononcé "sk-" "Une scie" ou "un ascenseur" sont de meilleurs exemples effectivement.

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Pour Auxerre, on en revient une fois de plus aux célèbres moines graphistes. Ces fainéants qui pour économiser du temps (le temps c'est de l'argent) et de l'encre et des pages (et c'est cela aussi c'était de l'argent à l'époque), écrivait X pour SS.
On écrit donc Auxerre mais on prononce AuSSerre.

Si tu veux un autre exemple, qui lui prouve que le Francais est un enquiquineur à ne pas respecter l'orthographe des noms étrangers, tu as Bruxelles qui s'écrit BruSSel en Néerlandais ou Brüssel en Allemand. Et dans ce cas la, tu sens et tu vois bien le double S et l'évolution de la graphie.


Tous les commentaires (26)

Sur la page wikipedia des phonèmes, on dénombre 25 graphies pour le phonème /s/.

Mais il semble que le record soit pour le phonème /ɛ/ ou (son "è") avec 56 graphies différentes. D'autres comme le son /k/ possède 35 graphies. Le phonème /i/ en possède 34. Le phonème /e/ (son "é") en possède 41. Le son /s/ est loin d'être celui qui en possède le plus en tout cas.

fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_graphies_des_phon%C3%A8mes_du_fran%C3%A7ais

"sc" pour "scanner"? J'ai toujours prononcé "sk-"

a écrit : "sc" pour "scanner"? J'ai toujours prononcé "sk-" "Une scie" ou "un ascenseur" sont de meilleurs exemples effectivement.

Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Pour Auxerre, on en revient une fois de plus aux célèbres moines graphistes. Ces fainéants qui pour économiser du temps (le temps c'est de l'argent) et de l'encre et des pages (et c'est cela aussi c'était de l'argent à l'époque), écrivait X pour SS.
On écrit donc Auxerre mais on prononce AuSSerre.

Si tu veux un autre exemple, qui lui prouve que le Francais est un enquiquineur à ne pas respecter l'orthographe des noms étrangers, tu as Bruxelles qui s'écrit BruSSel en Néerlandais ou Brüssel en Allemand. Et dans ce cas la, tu sens et tu vois bien le double S et l'évolution de la graphie.

a écrit : Pour Auxerre, on en revient une fois de plus aux célèbres moines graphistes. Ces fainéants qui pour économiser du temps (le temps c'est de l'argent) et de l'encre et des pages (et c'est cela aussi c'était de l'argent à l'époque), écrivait X pour SS.
On écrit donc Auxerre mais o
n prononce AuSSerre.

Si tu veux un autre exemple, qui lui prouve que le Francais est un enquiquineur à ne pas respecter l'orthographe des noms étrangers, tu as Bruxelles qui s'écrit BruSSel en Néerlandais ou Brüssel en Allemand. Et dans ce cas la, tu sens et tu vois bien le double S et l'évolution de la graphie.
Afficher tout
Le nom médiéval de Bruxelles était Broekzele (broek=marais, zele=bâtiment) et le son "kz" se prononçait déjà comme le son "x". C'est simplement qu'entre les différentes langues, le son "s" et le son "x" variait selon les usages. Prononcer BruXelles avec le son X n'est pas faux historiquement parlant.

C'est pourquoi on a Alessandro / Alexandro selon les pays alors que c'est le même prénom.

Pour l'histoire des scribes du Moyen-age, je pense que la transformation de "ss" en "x" était une volonté de se rapprocher de l'étymologie grec et de la lettre χι (khi). Autrement ils avaient plutôt une fâcheuse tendance à rajouter des lettres inutiles....

a écrit : Le nom médiéval de Bruxelles était Broekzele (broek=marais, zele=bâtiment) et le son "kz" se prononçait déjà comme le son "x". C'est simplement qu'entre les différentes langues, le son "s" et le son "x" variait selon les usages. Prononcer BruXelles avec le son X n'est pas faux historiquement parlant.

C'est pourquoi on a Alessandro / Alexandro selon les pays alors que c'est le même prénom.

Pour l'histoire des scribes du Moyen-age, je pense que la transformation de "ss" en "x" était une volonté de se rapprocher de l'étymologie grec et de la lettre χι (khi). Autrement ils avaient plutôt une fâcheuse tendance à rajouter des lettres inutiles....
Afficher tout
Le son "kz" en néerlandais se prononce effectivement comme un "x". En néerlandais, le le "z" doit se prononcer "s" après un "k", comme dans "Ik zie": je vois.
Mais malgré l'orthographe française de Bruxelles, les Wallons prononçent "Brusselle", comme les Flamands.

Cette anecdote me rappelle le sketch de Sebastian Marx, un Américain installé en France, qui parle de la difficulté de l'orthographe française et de son absence de logique.

"On dirait que c'est artiste qui a inventé l'orthographe française: Je vais prendre un "E" puis un "A" et puis un "U", et je vais rajouter un "X" et on dira que ça se lit "O"."

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Et ses habitants sont tous médecins ?
Il ya aussi Chamonix, la Clusaz, Avoriaz, Troyes.. mais la palme revient à Bourg en Bresse et Samoens.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et ses habitants sont tous médecins ?
Il ya aussi Chamonix, la Clusaz, Avoriaz, Troyes.. mais la palme revient à Bourg en Bresse et Samoens.
Pardon mais pour les noms de communes haut savoyardes, il s'agit d'une particularité du patois local. Un -x ou-z précédé d'une voyelle ne se prononce pas, et cela vaut aussi pour les noms de famille par exemple

a écrit : Pardon mais pour les noms de communes haut savoyardes, il s'agit d'une particularité du patois local. Un -x ou-z précédé d'une voyelle ne se prononce pas, et cela vaut aussi pour les noms de famille par exemple La famille Butagaz est donc d’origine haut-savoyarde...

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Et moi ça m’énerve quand j’entends «Me-t-se », surtout de la part de commentateurs...

a écrit : "sc" pour "scanner"? J'ai toujours prononcé "sk-" Quand je dis scanner, j’entends bien le son s avant le son k. En fait il faudrait donner scanner et scie en exemple..,

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Perso ce qui m’arrache les oreilles ce sont ceux qui le transforme en z, en ce moment on a droit en permanence à « communautarizme » « separatizme »...

a écrit : Metz Auxerre.

Moi je prononce « ts » pour Metz
Et « x »pour Auxerre.

Oui je sais c’est pas comme ça mais bon.
Les Lorrains prononcent Messe parce que 1870 a 1918 et de 1940 a 1944 les occupants allemands prononçaient le T

a écrit : Le nom médiéval de Bruxelles était Broekzele (broek=marais, zele=bâtiment) et le son "kz" se prononçait déjà comme le son "x". C'est simplement qu'entre les différentes langues, le son "s" et le son "x" variait selon les usages. Prononcer BruXelles avec le son X n'est pas faux historiquement parlant.

C'est pourquoi on a Alessandro / Alexandro selon les pays alors que c'est le même prénom.

Pour l'histoire des scribes du Moyen-age, je pense que la transformation de "ss" en "x" était une volonté de se rapprocher de l'étymologie grec et de la lettre χι (khi). Autrement ils avaient plutôt une fâcheuse tendance à rajouter des lettres inutiles....
Afficher tout
Pour gagner du temps et économiser du velin, les copistes remplacent LS par X.
C'est ainsi que Chevals devient Chevaux.
Pourquoi le U ? A cause de la vocalisation du L, qui est prononcé [OU].
Nous avons donc à l'écrit Chevaux, et à l'oral [Chevaous].
Le temps passant, les copistes n'ont plus su à quel saint se vouer lorsqu'ils ont été incapable d'expliquer pourquoi ce X qui ne servait à rien ... et ils l'ont laissé !
Voilà pourquoi nous avons des chevaux ...

* incapables
C'e X, dont la présence fut incompréhensible pour les copistes, est peut-être à l'origine de : X = l'inconnue ...

a écrit : Pour gagner du temps et économiser du velin, les copistes remplacent LS par X.
C'est ainsi que Chevals devient Chevaux.
Pourquoi le U ? A cause de la vocalisation du L, qui est prononcé [OU].
Nous avons donc à l'écrit Chevaux, et à l'oral [Chevaous].
Le temps passant, les copi
stes n'ont plus su à quel saint se vouer lorsqu'ils ont été incapable d'expliquer pourquoi ce X qui ne servait à rien ... et ils l'ont laissé !
Voilà pourquoi nous avons des chevaux ...
Afficher tout
D’après wiki, c’était bien plus une convention qu’une économie de place sur la feuille un peu comme nos conventions pour écrire certains mots en abrégé.

Pour cheval/chevaux c’est les lettres -us qui étaient remplacées par -x par convention. Ainsi au lieu d’avoir chevaus on écrivait chevax mais toujours prononcé « chevo ». Puis par la suite, on rajoute le u pour coller à la prononciation.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Abréviation_médiévale

a écrit : Sur la page wikipedia des phonèmes, on dénombre 25 graphies pour le phonème /s/.

Mais il semble que le record soit pour le phonème /ɛ/ ou (son "è") avec 56 graphies différentes. D'autres comme le son /k/ possède 35 graphies. Le phonème /i/ en possède 34. Le phonème /e/ (son "é") e
n possède 41. Le son /s/ est loin d'être celui qui en possède le plus en tout cas.

fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_graphies_des_phon%C3%A8mes_du_fran%C3%A7ais
Afficher tout
Dans l'article de wikipédia il est mentionné les phonèmes en français + langues régionales