La disparition : un livre sans E

Proposé par
le

Le roman "La disparition" de Georges Perec, écrit en 1969, est en lipogramme, c'est-à-dire qu'il ne contient pas une seule fois la lettre "E". L'auteur a voulu ainsi se mettre une contrainte technique, bonne selon lui pour l'imagination. Le roman lui-même parle de cette disparition, mêlant donc forme et fond.

L'auteur était membre de l'Ouvroir de littérature potentielle (l'Oulipo), un groupement d'écrivains et de mathématiciens qui se mettent eux-même des contraintes pour inciter à la création.


Tous les commentaires (75)

Oui, il faut avoir la foi pour avoir fait un roman aussi bon.
Si tu n'a pas vu qu'il n'y a q'un E, tu a appauvrie ta vu...

J• m• couch•rais moin b•t• ;)

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Je trouve cet homme admirable

Posté le

iphone

(4)

Répondre

Ca ne sert pas a grand chose mais ca doit bien développer la créativité !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Très très impressionnant en effet d'avoir réussi un tel défi. Le livre par contre ne se lit vraiment pas facilement.

Posté le

iphone

(3)

Répondre

Jvois pas n quoi c compliqu d'nlvr la lttr ntr la lttr "d" t la lttr "f"
XD

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Les critiques littéraires furent Nombreuses à la sortie du livre et assez violentes. Le livre etait dit inutile, plat... Mais personne n avait remarqué l'absence de E!

Posté le

iphone

(29)

Répondre

a écrit : Très très impressionnant en effet d'avoir réussi un tel défi. Le livre par contre ne se lit vraiment pas facilement. je suis bien d'accord, je n'ai pas réussi à le finir, trop indigeste....

Posté le

website

(2)

Répondre

Et, ... le nom de l'auteur, il est écrit comment? :)

Posté le

android

(0)

Répondre

J'ai essayé de me procurer ce livre dès que j'ai vu cette anecdote ! Je suis encore assez loin de l'avoir fini, mais c'est vraiment impressionnant..

On se rend compte que la langue française est très riche et qu'on en connait qu'une trop petite partie, ça rend la lecture de ce livre assez difficile, même si on peut facilement comprendre le sens de l'histoire sans pour autant comprendre chaque mot (il y a énormément de listes de synonymes par exemple).

Posté le

website

(7)

Répondre

a écrit : C'est quand même dingue de faire un truc pareil sur une phrase c'est déjà dur de suprimer un lettre mais alors sur un livre entier c'est... Impressionnant inutile pour le lecteur faut quand même ce le dire mais vraiment fou. 300 pages environ !!!

a écrit : Il a d'ailleurs ensuite écrit "les revenantes" un ouvrage ne comprenant que des mots avec la lettre "e" et dans aucune (ou presque en fait) autre voyelle. Mais en modifiant l orthographe des mots

Bonjour tout le monde.

Cette phrase a été écrite sans Z, mais d'un coup c'est moins impressionnant...

Posté le

android

(41)

Répondre

J'ai également étudier ce roman en cour, et on peut vraiment dire que Perec est un génie !

a écrit : Il a écrit ce livre sans E, mais cela signifiait sans EUX, en mémoire à tous les disparus dans les camps de concentration, dont son père était. Enfin y'a plusieurs interprétations. Mon prof de fac nous a dit que cela symbolisait la disparation de la mère puisque le 'e' est la lettre féminine (une rime qui se termine par e est appelée féminine)
De plus son père n'a pas été déporté mais est mort en 1940 à la guerre. Sa mère en revanche oui.

Posté le

android

(16)

Répondre

Il en a aussi écrit un autre: les revenentes avec voyelles que la lettre e

Alors, n'oublions pas : un mot sur six s'accompagnant d'un E, l'imagination du gaillard doit valoir un prix.
(Pas de E)

Posté le

android

(19)

Répondre

J ai eu un extrait de ce livre pour une dictée. Et on ne s en rend pas compte de l absence des e !

Rappelons qu'il au aussi écrit le plus grand palindrome (à ma connaissance), texte de 1247 mots se lisant à l'endroit et à l'envers ;)
Chapeau.

C'est vraiment dingue ces mathématiciens qui envahissent la littérature et tout ça pour créer de la daube.