Le barrage de Malpasset fit des centaines de morts

Proposé par
le
dans

Le barrage de Malpasset (Var) est un barrage voûte qui céda le soir du 2 décembre 1959 à la suite de fortes précipitations, provoquant une vague de quarante à cinquante mètres de hauteur constituée de 50 millions de mètres cubes d'eau. Elle fit 423 victimes dans la région de Fréjus.


Commentaires préférés (3)

Les mauvaises blagues vont couler à flot.

Posté le

android

(134)

Répondre

Avec un nom comme ça, la catastrophe ne pouvait qu'arriver...

Le plus impressionnant dans cette catastrophe a été que certains gros blocs de pierre (ça pèse son poids) on été projetés à plus d'un kilomètre de là.

Même si la plupart des gens connaissent les joies de la Côte d'Azur en été, il faut savoir qu'en dehors de la saison estivale, ce coin du Var est régulièrement sujet aux catastrophes naturelles, telles des inondations.


Tous les commentaires (75)

Les mauvaises blagues vont couler à flot.

Posté le

android

(134)

Répondre

Avec un nom comme ça, la catastrophe ne pouvait qu'arriver...

On peut dire que pour eux ça s'est mal passé.(je sors)
Sinon c'est quand même fou de pas être capable de prévoir se genre d'événement, parfois les normes ont du bon...

423 victimes pour une vague de 50 mètres de haut , c est inimaginable

Posté le

android

(9)

Répondre

çà rappelle une anecdote sur le naufrage d'un bateau qui s'appelait "La Maurissière"

a écrit : On peut dire que pour eux ça s'est mal passé.(je sors)
Sinon c'est quand même fou de pas être capable de prévoir se genre d'événement, parfois les normes ont du bon...
Les normes n'étaient pas les mêmes à l'époque

Posté le

android

(9)

Répondre

Le plus impressionnant dans cette catastrophe a été que certains gros blocs de pierre (ça pèse son poids) on été projetés à plus d'un kilomètre de là.

Même si la plupart des gens connaissent les joies de la Côte d'Azur en été, il faut savoir qu'en dehors de la saison estivale, ce coin du Var est régulièrement sujet aux catastrophes naturelles, telles des inondations.

La légende dit que Brice de Nice l'aurait surfer !

a écrit : Les normes n'étaient pas les mêmes à l'époque Il n'a pas porté de jugement au norme Davant ou actuel juste dis qu'elle avais du bon

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : 423 victimes pour une vague de 50 mètres de haut , c est inimaginable Ça fait plus de 8 victimes par mètre !!!

Posté le

android

(4)

Répondre

Heureusement qu'on est pas en zone tropicale... Ca aurait foutu un sacré bordel avec le cadastre en noix de coco.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Ça fait plus de 8 victimes par mètre !!! C'est ironique davoir divisé la hauteur de la vague par le nombre de victime hein, c'est pour blaguer?

Posté le

windowsphone

(13)

Répondre

La rupture du barrage a été la conséquence d'une erreur de conception

C'est le même ingénieur qui a conçu le barrage de Tignes

Quand on est à son pied par exemple au circuit de glace on y pense toujours un peu

Pour y être allé, le barrage a été tellement détruit que aujourd'hui le bas a disparu, le haut a pris sa place et de l'eau passe en dessous.
De chaque cote il reste les morceaux accrochés a la montagne qui témoigne de la grandeur de l'edifice . On se sent petit.

a écrit : Le plus impressionnant dans cette catastrophe a été que certains gros blocs de pierre (ça pèse son poids) on été projetés à plus d'un kilomètre de là.

Même si la plupart des gens connaissent les joies de la Côte d'Azur en été, il faut savoir qu'en dehors de la saison estivale, ce coin du V
ar est régulièrement sujet aux catastrophes naturelles, telles des inondations. Afficher tout
La côte d'Azur c'est uniquement les Alpes-Maritimes

Posté le

android

(0)

Répondre

Je suis déjà allé me promener dans une zone où des blocs ont été projetés. La taille d'un bloc est juste impressionnante.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Je connaissais l'histoire italienne du barrage de Vajont mais pas la Française. Une thèse indique qu'il pourrait s'agir d'un attentat du FLN.

www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/catastrophe-de-frejus-arte-sur-la-these-de-l-attentat-fln-24-01-2013-1619610_52.php
Un attentat non revendiqué ? Dans quel but ? Et si l'État français avait quoi que ce soit prouvant cette hypothèse, il n'aurait pas manqué de l'utiliser à des fins de propagande

Posté le

android

(16)

Répondre

Un site web entièrement consacré à la catastrophe, je l'ai lu il y a quelque temps, c'est très bien documenté.
frejus59.fr

a écrit : La côte d'Azur c'est uniquement les Alpes-Maritimes La Côte d'Azur s'étend sur trois départements, de la frontière italienne jusqu'à la ville de Marseille : les Bouches du Rhône, le Var, et les Alpes-Maritimes.