Hollywood s'est transformé quelques heures en Hollyweed

Proposé par
le

Le 1er janvier 1976, Daniel Finegood, un amateur d'art, est allé au sommet du Mont Lee où se situe le célèbre panneau blanc Hollywood, pour accrocher à l'enseigne géante des grands draps noirs et blancs. Il transforma ainsi le panneau Hollywood en Hollyweed. Une nouvelle loi en Californie venait en effet de rendre la possession de marijuana illégale.


Commentaires préférés (3)

Street Art . Rien à envier à Banksy sur ce coup là ;)

Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)

Posté le

android

(106)

Répondre

Le mot "weed" en anglais désigne à la fois la mauvaise herbe ou le chiendent, et également l'herbe au sens du cannabis, de la marijuana. Attention donc à l'utilisation du mot selon le contexte :)

Aux États-Unis, on trouve parmi les fervents défenseurs de la légalisation du cannabis les fameux "liberals", traduit souvent à tord par "libéraux" en français. A tord car, alors que les libéraux en France sont souvent assimilés à des mouvements de droite, les "liberals" aux États-Unis sont quant à eux, en général, dans une mouvance de gauche voire de gauche radicale, et donc dans des partis davantage démocrates que républicains (même si le corollaire gauche / droite et démocrates / républicains n'est pas si évident que cela...).

Les "liberals" sont ainsi en faveur des libertés individuels et des moeurs : mariage homosexuel et légalisation du cannabis notamment. A titre de comparaison, le parti libéral de Justin Trudeau au Canada souhaite légaliser le cannabis d'ici 2017.

Aux États-Unis, la légalisation du cannabis est ainsi du fait de chaque État fédéral. Cela ne veut pas forcément dire que ces derniers ont une marge de manoeuvre totale quant à leur loi : on peut ainsi citer une décision de la Cour Suprême (l'équivalent de la Cour de Cassation en France) qui a légalisé en 2015 le mariage homosexuel sur l'ensemble du territoire, y compris dans les quelques États qui l'interdisaient jusqu'alors.

Posté le

android

(184)

Répondre


Tous les commentaires (29)

Street Art . Rien à envier à Banksy sur ce coup là ;)

Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)

Posté le

android

(106)

Répondre

Le résultat est assez sympa, on ne distingue pas les draps !

Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?
Toxicomanes il me semble.

Le mot "weed" en anglais désigne à la fois la mauvaise herbe ou le chiendent, et également l'herbe au sens du cannabis, de la marijuana. Attention donc à l'utilisation du mot selon le contexte :)

Aux États-Unis, on trouve parmi les fervents défenseurs de la légalisation du cannabis les fameux "liberals", traduit souvent à tord par "libéraux" en français. A tord car, alors que les libéraux en France sont souvent assimilés à des mouvements de droite, les "liberals" aux États-Unis sont quant à eux, en général, dans une mouvance de gauche voire de gauche radicale, et donc dans des partis davantage démocrates que républicains (même si le corollaire gauche / droite et démocrates / républicains n'est pas si évident que cela...).

Les "liberals" sont ainsi en faveur des libertés individuels et des moeurs : mariage homosexuel et légalisation du cannabis notamment. A titre de comparaison, le parti libéral de Justin Trudeau au Canada souhaite légaliser le cannabis d'ici 2017.

Aux États-Unis, la légalisation du cannabis est ainsi du fait de chaque État fédéral. Cela ne veut pas forcément dire que ces derniers ont une marge de manoeuvre totale quant à leur loi : on peut ainsi citer une décision de la Cour Suprême (l'équivalent de la Cour de Cassation en France) qui a légalisé en 2015 le mariage homosexuel sur l'ensemble du territoire, y compris dans les quelques États qui l'interdisaient jusqu'alors.

Posté le

android

(184)

Répondre

Au sommet du mont Lee ? C'était donc... Haut-Lee-Weed !!
(Oui oui je sais, la porte est par là..)

a écrit : Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?
"Ça" s'écrit pas comme "sa" en tout cas

a écrit : Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)
En fait holly veut dire houx.

Hollywood = bois de houx

a écrit : Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)
moi je verrai plutôt "cannabis de houx"....
ça doit piquer; non?

a écrit : Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?
et surtout, confondre "sa" et "ça"...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)
"Holly" veut dire houx. L'herbe de houx. Bon.

a écrit : Street Art . Rien à envier à Banksy sur ce coup là ;) Pas du tout, "HOLLY" avec deux L signifiant un bois,une forêt

a écrit : Ce qui se traduit en "sainte weed"
(Avec une faute sur holy qui n'a qu'un seul L)
Holly signifie "Houx" en anglais... Il n'y a aucun lien avec Holy/saint...

a écrit : Pas du tout, "HOLLY" avec deux L signifiant un bois,une forêt J'ai ris. Puis la déception.

a écrit : Le mot "weed" en anglais désigne à la fois la mauvaise herbe ou le chiendent, et également l'herbe au sens du cannabis, de la marijuana. Attention donc à l'utilisation du mot selon le contexte :)

Aux États-Unis, on trouve parmi les fervents défenseurs de la légalisation du cannabis les
fameux "liberals", traduit souvent à tord par "libéraux" en français. A tord car, alors que les libéraux en France sont souvent assimilés à des mouvements de droite, les "liberals" aux États-Unis sont quant à eux, en général, dans une mouvance de gauche voire de gauche radicale, et donc dans des partis davantage démocrates que républicains (même si le corollaire gauche / droite et démocrates / républicains n'est pas si évident que cela...).

Les "liberals" sont ainsi en faveur des libertés individuels et des moeurs : mariage homosexuel et légalisation du cannabis notamment. A titre de comparaison, le parti libéral de Justin Trudeau au Canada souhaite légaliser le cannabis d'ici 2017.

Aux États-Unis, la légalisation du cannabis est ainsi du fait de chaque État fédéral. Cela ne veut pas forcément dire que ces derniers ont une marge de manoeuvre totale quant à leur loi : on peut ainsi citer une décision de la Cour Suprême (l'équivalent de la Cour de Cassation en France) qui a légalisé en 2015 le mariage homosexuel sur l'ensemble du territoire, y compris dans les quelques États qui l'interdisaient jusqu'alors.
Afficher tout
On enfin trouvé la source de Wikipedia.. ;-)

a écrit : Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?
Toxicomane, Ça s'écrit comme Ça !!!!!

a écrit : Toxicomanes il me semble. Voire "toxicomen", c'est comme "vivent de grande star", je l'aurais accordé...

a écrit : Hollywood, lieux ou vivent de grande star.
hollyweed, lieux ou vivent des toxicoman (sa s'écrit comme sa?).
Ah mais c'est pareil en fait, non?
Je n'ai rien avoir avec ça!